Miguel Bonnefoy : “Je ne suis qu’un artisan du réel, ivre de fiction”

Videos > Reportage

Victor De Sepausy - 17.09.2020

Auteur du très remarqué, et remarquable, Sucre noir chez Payot-Rivages en 2017, Miguel Bonnefoy est l’invité de la rentrée littéraire concoctée par Librest et LaLibrairie.com. Cette année, il présente un nouveau roman, Héritage, qui plonge dans les racines d’une famille implantée à Santiago du Chili depuis la fin du XIXe siècle.


Les Lonsonnier, venus du Jura avec un pied de vigne à faire fructifier, et quelques francs en poche, sont des déracinés de premier ordre, écartelés entre France et Amérique du Sud. Un siècle d’histoire, à travers quatre générations, encore un récit où l’humain « tente de faire souche, ailleurs », indique le romancier. 

Michel Bonnefoy, dans Héritage présente un projet : « Faire œuvre d’écrivain, c’est-à-dire de pouvoir exprimer le monde, plutôt que de le copier. De mentir, pour mieux raconter la réalité : passer par la fiction, pour être plus vraisemblable. Quelque part, je ne suis qu’un artisan du réel, ivre de fiction, comme un musicien peut être ivre de silence. »

L’interview est menée par Perrine Ablain, libraire au Genre urbain (Paris XXe). 
 

Dossier – Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite


Dossier - Douze auteurs, douze romans de la rentrée littéraire 2020