Thomas Flahaut : “Innommables ou invisibles, ces travailleurs de l'usine”

Videos > Reportage

Victor De Sepausy - 28.09.2020

- Thomas Flahaut roman - rentrée littéraire 2020 - librairies auteurs invitation

Dernier invité de la rentrée littéraire organisée par le réseau de librairies Librest et LaLibrairie.com, Thomas Flahaut publie son premier dernier roman aux éditions de l’Olivier. 


Les nuits d’été de Thomas Flahaut, c’est une aventure d’enfance qui se prolonge à l’âge adulte. Thomas, Mehdi et Louise se connaissent depuis l’enfance. A cette époque, Les Verrières étaient un terrain de jeux inépuisable. Aujourd’hui, ils ont grandi, leur quartier s’est délabré et, le temps d’un été, l’usine devient le centre de leurs vies. L’usine, où leurs pères ont trimé pendant tant d’années et où Thomas et Mehdi viennent d’être engagés. L’usine, au centre de la thèse que Louise prépare sur les ouvriers frontaliers, entre France et Suisse.

« Innommables, c’est un très beau mot. On pourrait aussi parler des Invisibles, pour suivre l’image que je lance. Ils sont plus que jamais relégués dans les angles morts du monde. Mes personnages sont à l’usine, ce n’est pas par attachement à cette figure, de la littérature prolétarienne, c’est aussi une dimension documentaire de mon texte. […] En Suisse, quand on veut se faire un peu d’argent, ne pas se retrouver au chômage, on va travailler à l’usine. »

L’entretien est mené par Quentin Schoevaert, de Atout livre (Paris XIIe).


 

  Dossier – Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite


Dossier - Douze auteurs, douze romans de la rentrée littéraire 2020