Journaliste vêtu de blanc, romancier novateur, Tom Wolfe, dandy précieux et à l’imprévisible canne, s’est éteint à l’âge de 88 ans. Avec le Bûcher des vanités, il avait signé un roman magistral, qui fut adapté par Martin Scorsese. 

 

 

Décédé dans un hôpital de Manhattan, Tom Wolfe était un anticonformiste sans aucune gêne. Connu – et reconnu ! – pour sa satire, il avait su se présenter comme un « néo-prétentieux », quand on lui demanda de se qualifier.

 

Retour, avec l’INA, dans une émission de Thierry Ardisson où le maître s’était déplacé.