Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

Des micro fictions de 100 mots à autoéditer sur la plateforme Drablr

En cent mots, ni plus ni moins

Le lundi 02 septembre 2013 à 16:39:35 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Tweets, Tumblr, raccourcis émoticones et autre langage SMS ont le vent en poupe à l'ère du tout connecté. Et voilà que la nouvelle plateforme Drablr, lancée par  Michael Cook, l'homme derrière le moteur de recherche EpubBooks, entend servir de support aux auteurs autoédités spécialisés dans les drabbles. Des fictions plus que courtes, comprenant une centaine exacte de mots au compteur. A croire que moins c'est long, plus c'est bon.

 

 

 

 

Il y a les histoires courtes, comprenant jusqu'à 20.000 mots, la fiction flash qui exclut l'idée de dépasser le plafond de 300, mais il y a également le drabble, apparu dans les années 1980 et qui impose à ses aficionados de composer leur texte en ni plus ni moins que 100 mots.

 

Une dénomination héritée du Grand livre, des Monthy Python, un jeu de mots à l'origine, tandis que la bande d'humoristes britanniques y évoquait un jeu dont le but est d'être le premier des participants à avoir écrit un roman...

 

Une affaire de fainéants ? Pas si sûr. Car dans un cadre d'expression aussi limité, il s'agit néanmoins pour l'auteur d'arriver à exprimer une histoire digne d'intérêt.

 

La plateforme est encore en phase bêta pour le moment, et seuls les auteurs invités peuvent y publier leurs drabbles. En revanche, tout le monde peut s'inscrire, lire, commenter ou voter les mini oeuvres hébergées. 

Sources : The Digital Reader , ePubBooks (blog)

Pour approfondir

photo Helmlinger Julien

   

Journaliste ActuaLitté. Padawan de l'information, en passe de devenir Jedi.

 

Mots clés :
Drablr - Fictions courtes - Drabble - Autoédition



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com