Lecture numérique > Applications > Actualité

Apple augmente ses tarifs et s'attire le courroux des éditeurs

Contrat à géométrie variable

Par Antoine Oury,Le mercredi 07 novembre 2012 à 15:03:09 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La plateforme maîtresse de la vente de contenus numériques a encore fait parler d'elle pour de mauvaises raisons : la fin du mois d'octobre a été marquée par une brusque augmentation des prix, sans que les éditeurs ne puissent trouver à redire. Des éditeurs de magazine aux applications jeunesse, les réactions se sont multipliées, mais la situation ne risque pas de changer.

 

Apple Store

afagen, CC BY-NC-SA 2.0

 

 

Le 26 octobre, en pleine nuit, Yannick Gourville, d'Hocusbookus, n'était pas devant son ordinateur. Dommage pour lui, il aurait pu lire en temps réel cet email d'Apple, qui annonce des modifications sur les devises prises en charge par l'AppStore, avec notamment l'arrivée du rouble. À ces nouvelles monnaies s'ajoute une mise à jour des programmes iOS Paid Application.

 

Mais également cette ligne, à la fin du mail, une petite note sur « l'ajustement de la matrice des prix », pas vraiment justifiée, si ce n'est par quelques références au cours du dollar. L'absence d'ajustement depuis 2008 par rapport à la monnaie américaine expliquerait cette hausse soudaine du prix final, qui va de 10 centimes à 1 €.

 

« Je m'en suis rendu compte le matin, et j'ai remarqué que le prix du Marchand de sable était passé de 3,99 à 4,49 €. Le problème, c'est que nous étions en pleine promotion à l'occasion d'Halloween, avec un prix de 2,69 € jusqu'au 31 octobre... » explique Yannick Gourville. Des dégâts qui ne touchent pas que la maison d'édition ou le lecteur : sur DéclicKids, Nathalie Colombier explique ainsi que tout son catalogue affiche désormais des prix faux, à corriger manuellement...

 

C'est pour ta pomme

 

Le Groupement des Editeurs de Service en Ligne, qui rassemble Lagardère Active, Mondadori France Digital, 20minutes, ou encore Bayard Presse, a publié ce matin un communiqué de presse qui déplore « cette décision prise brutalement et sans concertation », en soulignant ses effets sur les stratégies marketing des différents vendeurs.

 

« En passant, par exemple, le palier de 2,99€ directement à 3,59€, soit une augmentation de 20%, Apple décide seul que le prix d'un magazine numérique devient supérieur à celui de sa version papier, sans aucun respect des choix stratégiques et commerciaux de l'éditeur. Certains éditeurs se sont même retrouvés hors-la-loi, leurs publicités papier ou web pour leurs offres digitales annonçant des tarifs qui n'existent plus » explique ainsi Corinne Denis, Présidente du GESTE.

 

« Non, nous n'avons pas essayé de contacter Apple », reconnaît Yannick Gourville. « C'est forcément écrit dans la centaine de pages de contrat qu'ils nous fournissent, comme quoi la matrice de prix peut être modifiée unilatéralement par Apple. » Quant à la justification avancée par la firme, qu'il s'agisse de la TVA ou de l'ajustement sur le cours du dollar, elle élimine évidemment tout rapport avec l'abandon du contrat d'agence, sous la pression de Bruxelles... (voir notre actualitté)

 

Chez Hocusbookus, on reconnaît qu'il serait bon de s'exporter sur d'autres plateformes, même si l'AppStore compte évidemment pour beaucoup dans les chiffres d'affaires annuels, et reste un incontournable pour les éditeurs de livres jeunesse numériques, à la différence de la littérature pour adultes : Verdier est ainsi la dernière maison à avoir quitté la marque à la pomme. (voir notre actualitté)

Pour approfondir



Réactions

Publié par Guillaume

 

Libre à eux de modifier leur prix, la grille AppStore a été modifiée, mais il y a toujours plusieurs prix...

Ils vendaient à 2,99€, et ce prix est passé à 3,59€ ?
Il y a toujours le prix à 2,69€ de disponible s'ils veulent...

Écrit le 07/11/2012 à 15:10

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com