Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

La bibliothèque du futur aux États-Unis

Une bibliothèque qui vous encourage à parler à voix haute

Par Xavier Thomann,Le lundi 07 janvier 2013 à 18:08:14 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La nouvelle bibliothèque de l'université de l'État de Caroline du Nord est parmi les plus intéressantes du monde. Le cabinet d'architectes responsable de sa conception a en effet pas mal réfléchi avant de lancer le projet. Le résultat est  au rendez-vous : les étudiants pourront profiter de cette bibliothèque qui est loin de ressembler aux traditionnels établissements universitaires, manquant peut-être d'atours. 

 

 

 

 

Premièrement, le design général de la structure est franchement réussi. Normal : Snohetta n'est pas n'importe quel cabinet ; ce sont eux qui ont conçu le mémorial pour les victimes du 11 septembre. 

 

Mais il n'y a pas que l'extérieur qui différencie cette bibliothèque des centaines d'autres BU du globe. Le rangement des livres est innovant : le million et demi de titres est rangé dans 18,000 casiers en métal accessibles uniquement par un robot spécialement conçu pour cette tâche. Résultat : beaucoup de place a pu être gagnée, ce qui a permis de porter un soin tout particulier aux espaces de lecture. 

 

Et dans ce rayon, l'innovation fait aussi figure de ligne directrice. Oubliez les rangées de tables éclairées par des petites lampes vertes. Certes, c'est joli et old school, mais pas forcément ce qu'il y a de plus pratique pour étudier. 

 

Les architectes se sont inspirés dans environnements de travail que connaissent bien les salariés de Google et de Facebook. Ce sont des lieux censés favoriser le dialogue et la créativité des équipes. Le principe a été repris ici, on attend de voir ce que cela va donner.

 

Toujours est-il que les étudiants auront le choix entre différentes ambiances de travail. Une centaine d'espaces est destinée exclusivement au travail en groupe, et dans ces espaces il est permis de manger et de boire (de l'eau, on espère). Les étudiants pourront tester ce nouvel outil de travail dès le mois prochain, date de l'ouverture officielle. 

 

En tout cas, le responsable de la communication pour les bibliothèques de l'université estime « qu'il s'agit vraiment de la bibliothèque du futur. » 

 

 

Sources : Melville House , WCNC , San Francisco Chronicle , News Observer

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com