Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Paris : fronde des bibliothécaires contre la politique municipale

Mobilisation sur la durée

Par Antoine Oury,Le vendredi 14 décembre 2012 à 09:27:44 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Suite à une proposition initiale de la CFDT, à laquelle la CGT a emboîté le pas, les personnels des bibliothèques parisiennes sont invités à se mobiliser le 20 décembre prochain, pour protester contre « la multiplication et la persistance des postes non pourvus » dans les établissements. Les syndicats dénoncent une politique culturelle à sens unique, tournée vers les grandes structures.

 

 

Bibliothèque Marguerite Duras

La bibliothèque Marguerite Duras, THEfunkymanCC BY-NC-ND 2.0

 

 

À eux deux, les syndicats couvrent la majorité des employés : Bertrand Pieri, de la CGT nous explique qu'il s'agit d'un « premier test, même si nous avons des échos selon lesquels les gens nous soutiennent ». Et pour cause : le mouvement fait suite aux propos de François Brouat, directeur des affaires culturelles de la ville, relatifs aux petits établissements, dont la « pertinence » est remise en cause. (voir notre actualitté)

 

Les bibliothèques et médiathèques de quartier semblent donc menacées, à court terme, de fermeture. « Par ailleurs, les postes budgétaires ont diminués d'année en année malgré l'ouverture de nouveaux établissements », souligne encore Bertrand Pieri. D'après le blog de la CGT, ce ne sont pas moins de 3 postes qui disparaissent, alors que la fréquentation des établissements ne diminue pas

 

Les syndicats ont été reçu par Bruno Julliard, adjoint au maire, chargé de la culture qui « va dans le sens de la culture pour tous, mais remet sur le tapis les contraintes budgétaires ». Les chantiers de grande envergure, comme la bibliothèque de la Canopée, (voir notre actualitté) ou la rénovation de la bibliothèque Andrée Chédid, ne génèrent pas d'emplois et semblent surtout tomber à pic pour les élections municipales à venir. Contactée, la Mairie de Paris n'a pas été en mesure de nous mettre en relation avec une personne chargée du dossier.

 

L'appel à la mobilisation de la semaine prochaine s'inscrit dans un mouvement de défiance plus large, avec le boycott des amendes de retard, qui reviennent dans les caisses de la Mairie de Paris, « un peu comme les PV de stationnement ». Par ailleurs, la lettre des bibliothécaires de Rennes, excédés par des conditions de travail déplorables, a été envoyée aux élus de Paris : « Quand nous l'avons lue, nous y avons vu les mêmes choses que dans la capitale. »

 

Pour une fois que métropole et province ne rivalisent pas...

 

 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com