Bd , mangas et comics > Critiques BD

Quai d'Orsay, de Christophe Blain et Abel Lanzac

Par Adrien Aszerman,Le jeudi 01 décembre 2011 à 16:22:41 - 0 commentaire

12

  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

illustration

ISBN : 9782205066791

Prix eBook :

Prix papier : 16,95€

Pages : 104 pages

Editeur : Dargaud

Arthur Vlaminck, le conseiller du ministre des Affaires étrangères en charge du langage, doit préparer les nouveaux discours du ministre. La crise du Lousdem est au coeur des préoccupations : les Américains menacent de déclencher une guerre à laquelle s'opposerait le gouvernement français. Le ministre, Taillard de Worms, s'apprête justement à prendre la parole à ce sujet au siège de l'ONU, à New York. Mais toute cette agitation ne semble guère perturber un nouvel hôte du Quai d'Orsay : un chat qui s'est pris d'affection pour le directeur de cabinet !


Dans un temps pas si lointain, les États-Unis n'ont qu'une idée en tête : convaincre l'ONU d'intervenir au Lousdem, un pays du Moyen-Orient qu'ils accusent d'être un foyer du terrorisme international. Tout le monde semble vouloir les laisser faire. Tout le monde ? Non. Car Alexandre Taillard de Vorms, ministre français des Affaires étrangères, entend bien sauver la paix en convainquant la majorité du Conseil de sécurité de privilégier une issue pacifique à la crise.

 

Dans ce second volet de Quai d'Orsay, Arthur Vlaminck, jeune fonctionnaire responsable des « langages » est de nouveau propulsé dans la tourmente, avec ce devoir impérieux de trouver les mots justes pour exprimer les idées et intuitions de son ministre.

 

Le premier tome du diptyque était déjà brillant, érudit, se lisant de la première à la dernière case sans interruption autre que sourires et éclats de rire. Avec ce second tome, Christophe Blain (dessin) et Abel Lanzac (scénario) ont réussi le pari de réaliser une suite au moins aussi piquante que le tome 1. Le scénario est d'autant plus prenant qu'il s'inspire de l'expérience bien réelle d'Abel Lanzac, haut fonctionnaire, longtemps immergé dans l'entourage de Dominique de Villepin alors à la tête du Quai d'Orsay.

 

Christophe Blain


« Nous n'avons pas appelé le personnage du ministre “Dominique de Villepin” pour ne pas avoir à faire une chronique exacte », nous a expliqué Christophe Blain. « Tout ce qui est raconté est vrai, au détail près qu'il y a toujours dans la réalité beaucoup plus de conseillers, avec des ramifications plus complexes au sein des services. Certains personnages de la BD sont ainsi la synthèse de plusieurs personnes bien réelles ».

 

Et parmi les personnages « chimiquement pures », selon le dessinateur, Alexandre Taillard de Vorms alias Dominique de Villepin, ou encore le responsable du Moyen-Orient. L'ancien Premier ministre assume d'ailleurs parfaitement l'adaptation de sa personne en bande dessinée.

 

 

« Il dédicace parfois le livre », explique Christophe Blain. « Et lorsque Abel Lanzac lui a parlé du projet de la BD, de Villepin a répondu, ‘faites ce que vous voulez, je suis solide' ». Les deux auteurs ont cependant toujours refusé une interview croisée avec l'ancien conseiller de Jacques Chirac pour ne pas « tout mélanger, la BD étant avant tout libre et apolitique ».

 

Et le résultat est là, d'une oeuvre qui plonge son lecteur dans les coulisses de la fabrication de la politique étrangère française avec brio, faisant du temps de la lecture des deux tomes un moment purement jubilatoire. « L'écriture est tendue, remaniée, explorée dans les moindres détails sans que l'album soit didactique », a encore expliqué Christophe Blain.


« La difficulté a été de faire que l'album ne soit pas explicatif, pour dépeindre un univers complexe avec une impression permanente de fluidité ».

 

Le tome 2, qui sort demain en librairie, est d'ores et déjà le dernier de la série. Après s'être consacré pendant deux années presque exclusivement à Quai d'Orsay, Christophe Blain devrait enchaîner avec le quatrième album de Gus, avant de lancer son Isaac le Pirate dans de nouvelles aventures. Abel Lanzac travaille quant à lui sur un nouveau jeu de société tout en continuant sa carrière de haut fonctionnaire.

 

La fin de Quai d'Orsay ? Pas vraiment. Les deux auteurs, en parallèle de leurs nouvelles activités, travaillent activement sur le scénario de l'adaptation cinématographique de la BD, avec Bertrand Tavernier à la réalisation et à la production. Aucune date n'est cependant encore fixée pour le début du tournage, ni aucun nom arrêté pour le casting.

 

 

Retrouvez Quai d'Orsay sur Comparonet

Mots clés :
Quai d'Orsay t.2 - Dargaud - BD - Villepin



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Livre numérique gratuit

Communiqué

John King : le retour

Dédicaces - Jeudi 18 septembre 2014 à 19h30 - A la librairie Et c’est avec beaucoup de plaisir et d’émotion [...]

maestro diffusez vos communiqué sur actualitté

Profitez d'un vaste réseau de diffusion pour communiquer sur votre actualité, vos événements et vos parutions !
En savoir +

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com