Le monde de l'édition > Economie > Actualité

Etats-Unis : Evolutions tarifaires pour le livre numérique

Le "Z" de Zorro n'est pas pour demain

Par Clément Solym,Le mercredi 12 décembre 2012 à 12:42:42 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le fait que des discussions aient commencé au Canada, autour d'une législation permettant de fixer un prix unique pour les livres, établi par les éditeurs, le pays s'anime. C'est que, par très loin de là, la Justice américaine a décidé de poursuivre plusieurs éditeurs et Apple, pour un contrat d'agence fautif. La question devient délicate. 

 

 


 

 

Hachette Book Group et Simon & Schuster ont récemment baissé les armes, contraints et forcés, en acceptant de s'en remettre aux libraires pour établir un prix à leurs ouvrages numériques. Et maintenant, il revient aux analystes d'établir leurs projections sur ce que sera le marché dans les années à venir, alors qu'Amazon est devenu entièrement libre de faire ce qu'il souhaite - ou presque - avec le prix de vente public.

 

Forbes prévoit trois pistes, qui sont autant d'hypothèses de travail, avec chacune leurs risques et leurs avantages. 

 

Tout d'abord, admettons qu'Amazon ne soit pas le revendeur avec les prix les plus bas : étant donné que le cybermarchand ne peut pas vendre à perte trop massivement, et doit se conformer à certaines dispositions, tous les titres ne seront pas à prix fracassé. Les éditeurs ne peuvent en effet pas perdre d'argent sur leurs titres numériques, ce qui impose à Amazon de faire un peu de profit... sur certains titres uniquement. Mais les libraires proposeront donc leurs tarifications, et chacun tentera de tirer son épingle du jeu.

 

L'autre approche serait de dire que les remises n'entraîneront pas une hausse des ventes à l'unité, puisque justement, elles sont limitées. Une fois que l'on profite de 20 %, obtenir 25 % ne signifie pas grand-chose de plus. Et le nombre de titres qu'il faudrait acheter pour réaliser une économie qui ait un peu de sens pour le client final devient rapidement énorme. HarperCollins, qui a actualisé ses tarifs depuis septembre suggère que les remises ne peuvent en effet pas donner lieu à une augmentation proportionnelle...

 

Le dernier point, le plus évident, c'est que des ebooks au prix un peu élevé continueront de dominer les listes des best-sellers. Pour certains ouvrages, et certains auteurs, les consommateurs seraient disposés à payer le prix fort - non sans protester, évidemment. Les détaillants pourraient alors profiter de cette masse de lecteurs addicte, qui risque de voir le prix de vente augmenter dans les semaines prochaines. Dans les écosystèmes fermés, cela fonctionnerait plus facilement encore... autrement dit, suivez mon regard.

 

Maintenant, il faudrait mettre ces trois hypothèses en regard d'une étude récente, montrant qu'Amazon ne disposait pas des prix les plus attractifs ni les plus remisés sur la totalité du catalogue. De fait, ce qu'il faudrait comprendre, c'est qu'Amazon cherche bien à avoir les meilleurs prix sur les nouveautés et les best-sellers, mais absolument pas sur les auteurs moins connus, ou les oeuvres du fonds... 

 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

#StorySeller Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format TRES bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com