Le monde de l'édition > Economie > Actualité

Le débat autour du prix unique du livre se poursuit au Québec

Avec son lot de détracteurs.

Par Victor de Sepausy,Le mardi 04 décembre 2012 à 00:03:28 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Depuis son arrivée au pouvoir au Québec, Pauline Marois a notamment lancé une commission parlementaire pour évaluer la pertinence d'une loi sur le prix unique du livre. Preuve que ce sujet fait encore débat outre-Atlantique. Ainsi, pour le journaliste et éditorialiste Alain Dubuc, c'est l'exemple même des « mauvaises idées » qui « ressemblent à des mauvaises herbes » car « elles repoussent quand on croyait s'en être débarrassé », précise-t-il chez nos confrères de La Presse.

 

 

Connu pour ses positions plutôt libérales, Alain Dubuc, lui-même auteur de plusieurs ouvrages, se demande bien pourquoi on ferait payer au lecteur le coût du maintien en activité du réseau de librairies tel qu'il existe aujourd'hui. A ses yeux, le prix unique, en empêchant toute ristourne, contribue à une hausse du coût pour le lecteur.

 

Et, dans un pays où le nombre de lecteurs est déjà assez faible, cette loi pourrait contribuer à effriter encore les ventes de livres. Ainsi, selon les chiffres avancés par M. Dubuc, « 55 % des Canadiens sont des lecteurs réguliers de livres et 48 % lisent des ouvrages littéraires. Au Québec, ces proportions tombent à 46 % et à 37 % ».

 

Voir Hachette ou Gallimard en tête des prometteurs d'une telle loi le laisse aussi sceptique quant à sa pertinence pour le maintien des petites librairies indépendantes…

 

 

 

Pour approfondir

Mots clés :
québec - prix - unique - livre



Réactions

Publié par Moggio

 

Face au lobbying habituel (tous ces braves gens très très gentils guidés, comme ils l'affirment bien souvent, par l'intérêt général, pas du tout par la somme d'intérêts particuliers bien compris visant à faire payer davantage, en leur faveur, le contribuable et/ou le consommateur), Alain Dubuc propose un petit argumentaire valable. Toujours du côté du Québec, à compléter utilement avec cet article lucide : http://www.fmradiosjuives.com/le-prix-inique-du-livre

Écrit le 04/12/2012 à 19:59

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com