Patrimoine et éducation > A l'international > Actualité

Skype, the use : chaînon manquant entre auteurs et élèves

Skypement vôtre.

Par Jean-Romain Blanc,Le lundi 20 février 2012 à 10:31:34 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Faire de Skype un outil privilégié pour lier auteurs et enfants, c'est un peu la petite bête qui monte, qui monte outre-Atlantique. Alors qu'en Angleterre la lecture est motivée par la junk food, les enseignants américains ont eu l'ingénieuse idée de se servir de Skype pour mettre en contact leurs jeunes étudiants et les écrivains volontaires.

 

Cette utilisation dérivée de Skype est apparue à la fin de la dernière décennie et s'est popularisée petit à petit via des manifestations d'ampleur internationale. Le World Read Aloud Day est de celles-là. Initialement conçu comme une journée mondiale de la transmission de la langue et des mots, le WRAD a connu un soutien inattendu. Quelques jours avant l'édition 2011, une enseignante voulait célébrer la manifestation avec un auteur afin qu'il explique et parle de ses livres à ses élèves. Et, assez génialement, elle a relayé sa demande via Twitter. Ce fut un succès tel que nombre de professeurs se sont également mis à la recherche d'auteurs pour communiquer avec leurs étudiants.

 

Après le café, le Skype littéraire

 

Beaucoup d'écrivains ont répondu favorablement à ces demandes. Kate Messner, auteure de livres pour enfants et pionnière du système, a recensé sur son blog plus de trois douzaines d'auteurs volontaires pour ce type d'opération. LitWorld, l'association à but non lucratif qui organise le WRAD, se félicite de cette réussite : « Nous pensions que c'était une excellente idée et étions très heureux de la façon dont elle s'est développée naturellement » explique Yaya Yuan, en charge du développement. Cette année d'ailleurs, le WRAD lui accorde une place majeure : « Nous voulions faire en sorte le chat vidéo représente une grosse partie du WRAD. En prévision de la journée du 7 mars, nous avons mis en place un système de formulaires d'inscription à destination des auteurs sur notre site » complète Yuan.

 

 

Mais surtout, ce qui fait l'avantage d'un outil comme Skype, c'est qu'il peut toucher tout le monde depuis Internet. Ce que confirme Karla Duff, enseignante dans une petite école de la non moins petite ville d'Oelwein, Iowa : « Cela fait dix-huit ans que j'enseigne ici, et des visites d'auteurs dans notre école est tout simplement impossible. Et Skype a pu en quelque sorte nous permettre cela, gratuitement qui plus est ». Les enfants ont tellement aimé cette proximité que dorénavant avoir des conversations avec les auteurs par Skype fait partie intégrante du programme en littérature.

 

L'utilisation de Skype s'est popularisée ces dernières années, en partie pour des raisons pratiques. Bien que les auteurs trouvaient gratifiant de visiter les classes et de se déplacer directement dans les écoles, ils avouent que c'était souvent épuisant, voire même ennuyant. Laurel Snyder confirme : « Ce genre de présentation me semble vraiment trop formel. Je m'habille, je voyage, je dois organiser la garde de mes propres enfants, je dois réviser mes PowerPoint. Pour moi, tout cela enlève à ces rencontres leur spontanéité. Ce que je veux avant tout, c'est juste parler aux enfants ».

 

Des amis, des chiens : un dialogue

 

Selon les enseignants, ce lien direct permet aux élèves de ne plus percevoir les auteurs comme des personnages lointains et obscurs, mais comme des êtres humains à part entière. Laurel Snyder explique : « Ils voient l'écrivain comme une personne commune, normale, qui font un travail qu'ils peuvent faire aussi, à condition de travailler dur bien entendu ».

 

« L'utilisation de Skype et Twitter leur fait penser que les auteurs sont leurs amis, ajoute un professeur. J'adore quand ils les appellent par leur prénom ». Il faut dire qu'à titre d'exemple, les conversations que Laurel Snyder a avec les élèves se terminent souvent par des questions sur les tableaux qui ornent sa cuisine ou par des dialogues avec son chien.

 

On vous le dit : pro-xi-mi-té.

Sources : The Digital Shift , LitWorld , Skype An Author , Kate Messner

Pour approfondir

Mots clés :
Skype - Auteur - Etats-Unis - WRAD



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com