Le monde de l'édition > International > Actualité

Patricia Cornwell et le mystère des millions disparus

La reine de la fiction criminelle embourbée dans un scandale juridique

Par Julien Helmlinger,Le mardi 30 octobre 2012 à 13:06:29 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'auteure américaine de romans policiers, Patricia Cornwell, se retrouve actuellement au coeur de démêlés juridiques qui auraient de quoi rivaliser avec ses propres écrits. En effet la romancière sera entendue en qualité de témoin, aux États-Unis, à l'occasion d'un procès dans le cadre duquel elle réclame 180 millions de dollars de dommages et intérêts à la société qui était chargée de gérer son patrimoine.

 

 

Anchin Block and Anchin, société basée à New York, gère notamment les affaires de stars hollywoodiennes comme Robert de Niro. Cornwell affirme que l'entreprise américaine s'est si mal occupée de sa fortune qu'elle lui aurait fait perdre des millions, et l'aurait mêlée malgré elle à une investigation criminelle du FBI.

 

Courant 2011 un ancien employé de la firme, Evan Snapper, a avoué s'être rendu coupable de 21 falsifications de donations de campagne qu'il avait fait passer pour des faveurs mal avisées de Patricia Cornwell. Anchin Block and Anchin a affirmé avoir en conséquence mené sa propre enquête et présenté ses conclusions aux autorités américaines.

 

L'écrivaine avait eu des soupçons, avant que ceux-ci ne soient confirmés par la découverte d'un chèque annulé de 5 000 dollars, que Snapper s'était adressé à lui-même depuis la trésorerie de Cornwell, pour un prétendu cadeau...

 

Si Cornwell a finalement été lavée de toute accusation, elle estime que cette affaire aurait pu compromettre son travail, en la privant de ses accès à des lieux tels que les prisons, les bureaux du FBI et les morgues où elle a coutume de faire des recherches pour ses histoires.

 

Selon la romancière, le moment choisi par la firme pour rendre ses conclusions au Department of Justice, des semaines après la plainte de Conwell à son encontre, est un choix délibéré. Au cours d'un entretien accordé à The Independent, elle a affirmé : « Ils ont dit que j'avais orchestré les dons. C'est un mensonge. Ils disent que la gentille petite Patricia Cornwell est vraiment la reine des criminels. »

 

Patricia Cornwell, qui a vendu plus de 100 millions de livres à travers le monde, vient de publier le 20e épisode de la série mettant en scène son personnage Kay Scarpetta. Intitulé The Bone Bed, l'opus n'est pas encore traduit en français.

Sources : The Independent , CBS 6

Pour approfondir



Réactions

Publié par Heike Franke

 

Signez la pétition pour Patricia Cornwell! Information et pétition ici: http://www.carolineparent-et-associes.com/petition/index.html

Écrit le 30/10/2012 à 18:07

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com