Lecture numérique > Législation > Actualité

Hadopi : Sarkozy "sidéré" des propos de Hollande

C'est moi qui ai raison. - Nan c'est moi, etc.

Par Nathalie Gentaz,Le mercredi 25 janvier 2012 à 11:38:08 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La joutte verbale continue chez les politiques concernant la loi Hadopi, mise en place pour lutter contre le piratage et le téléchargement illégal.

 

Nicolas Sarkozy a riposté aux propos de François Hollande, et s'est dit « sidéré » par son projet d'abroger la loi. Le chef de l'Etat a affirmé qu'il ne reviendrait pas sur cette loi, qu'il juge efficace et qu'il souhaite étendre contre le piratage au streaming. 

 

 

La semaine dernière aux Biennales internationales du spectacle à Nantes, François Hollande avait déclaré qu'en cas de victoire le 6 mai il abrogerait Hadopi pour mettre en place « une loi sur l'exception culturelle». 


Pour Sarkozy, ce projet n'est autre qu'un « désarmement unilatéral à l'égard du piratage » qui sanctionnerait les créateurs, rapporte l'AFP. 

 
Paternaliste, il a sous-entendu que le désir d'abrogation de la loi Hadopi du PS était animé par le souci de ne pas faire de la peine aux jeunes, ironisant sur les indécisions de Hollande à ce sujet : « C'est simplement la facilité, toujours la facilité, encore la facilité. Dire oui, puis oui, puis oui et encore oui, parce que pour dire non il faut un minimum de courage.», a-t-il dit mardi à Marseille lors de ses voeux au monde culturel.

 

Entre temps, et pour ne pas s'attirer les foudres des majors, le candidat était revenu sur ses déclarations, en expliquant qu'il entendait remplacer l'Hadopi. Toujours les mêmes incertitudes, ou hésitation, flatter la chèvre et le choux est malaisé, et surtout, désavoue complètement sa Dame Culture, Aurélie Filippetti...

 

Cellec- avait en effet abondé dans le sens d'un futur sans Hadopi, destiné à renouveler les voeux de Hollande d'un acte II dansl'exception culturelle française. Il s'agissait alors, en sortant du discours du Bourget, de refondre le droit d'auteur, sur les bases d'une ère numérique. Le tout « en respectant le droit d'auteur » malgré tout. Le couac, c'est donc l'opinion des professionnelles ? Aucun de ceux qu'Aurélie Filippetti a rencontrés ne se disait satisfait de cette Hadopi. 

Pour approfondir

Mots clés :
Hadopi - Hollande - Sarkozy - Piratage



Réactions

Publié par yt75

 

De ce que je comprends de la proposition de Hollande (ou de son équipe) sur le sujet post-hadopi :
- on rend légal le piratage : donc on officialise les « infrastructures » actuelles de piratage comme outil de diffusion
- on espère mettre en place un système de mesure d'audience au dessus de ces infrastructures
Or rappelons encore une fois que toute mise en place de mesure équitable d'écoute ou consultation (il n'y a pas que la musique non plus) est STRICTEMENT IMPOSSIBLE à mettre en place au dessus de ces infrastructures en en plus dans le contexte « longue traîne » actuel, et surtout et peut-être encore plus, EN RIEN SOUHAITABLE.
Un peu plus développé :
http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/
On nage quelque peu dans le délire à ce sujet il faut bien le reconnaître ..
D'autre part il faudrait aussi que l'on explique :
- ce que l'on fait des services légaux actuels
- comment ça marche avec l'étranger
- etc
Quant à savoir si Hadopi a été utile ou pas, une chose est claire pris le problème à l'envers dès le début, et extrêmement urgent de le prendre à l'endroit, surtout pour sortir de l'approche délirante monitoring à tout va. S'en prendre aux centres permettant rappelons le, de se foutre entièrement des flux utilisateurs finaux.
Et il y a toujours des centres dans le piratage, dire le contraire est de l'ignorance ou hypocrisie :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/

Écrit le 26/01/2012 à 15:51

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com