Le monde de l'édition > Les maisons > Actualité

Paris plages 2012 aura sa bibliothèque, avec Flammarion

300 livres à emprunter

Par Cécile Mazin,Le lundi 16 juillet 2012 à 11:30:13 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'édition 2012 de Paris Plages se déroulera du 20 juillet au 19 août. Mais cette année, travaux et chantiers obligent, on ne retrouvera de sable fin qu'entre les Tuileries et le pont d'Aréole. Qu'on se rassure : la mairie de Paris explique que certaines animations - le bassin de baignade, pour exemple - vont disparaître, mais d'autres partiront directement vers le bassin de la Villette.

 

 

 

 

Au menu de la 11e édition, culture, jeux et sport, avec notamment « une grande offre de loisirs nautiques ». Et bien entendu, une bibliothèque, celle que Flammarion ouvre chaque année, pour donner aux passants une pause lecture, dans un transat. On la retrouvera Quai de la Mégisserie, disponible tous les jours entre 11h et 19h, avec une offre de 300 ouvrages. 

 

Pour sa sixième année de présence sur place, l'éditeur offrira de découvrir l'ensemble de ses maisons, BD, poche, jeunesse, littérature, et ainsi de suite. « Tous les goûts et tous les âges seront représentés : romans, essais, poésie, policiers, albums jeunesse, bandes dessinées, livres illustrés, etc. », explique l'éditeur dans son communiqué. 

 

Et au fil de l'été, de multiples animations seront proposées pour égayer l'ambiance. Des concours pour gagner des livres, ou encore de rencontrer Frank Margerin ou Éric Miller qui viendront en dédicace pour mettre les pieds dans le sable. Des ateliers de dessin et d'écriture avec Blandine Voignier sont prévus, mais attention aux horaires. 

 

Et l'éditeur d'ajouter : « Pour le Groupe Flammarion, présent dans les domaines de la Littérature, de l'Art et du Patrimoine, de l'Art de Vivre et de la Vie Pratique, des Sciences et des Sciences humaines, des Atlas, du Parascolaire, du Poche, de la BD, de la Jeunesse et de l'Humour, Paris Plages est une occasion unique d'affirmer plus que jamais l'ambition de son fondateur : “Proposer le meilleur contenu au plus grand nombre”. »

 

Alors, certains seront déçus, évidemment, mais l'édition 2012 n'apportera pas d'offre de lecture numérique, « pour une raison assez simple », nous précise Flammarion. « L'an passé, nous avons eu beaucoup de livres abîmés… à cause de la pluie. Et mettre des lecteurs ou des tablettes dans un endroit qui n'est pas très bien protégé, c'est un peu incompatible. »

 

Bon… vu le temps de ces dernières semaines, on plaidera la légitime défense.

 

Il suffira d'une carte d'identité pour pouvoir emprunter un ouvrage.

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com