Le monde de l'édition > Librairies > Actualité

Avec Leslibraires.fr, Dialogues vise la fédération des librairies

Ces Bretons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait

Par Mario,Le vendredi 25 novembre 2011 à 18:11:01 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

 La librairie Dialogues de Brest va lancer un réseau de libraires en ligne nommé Leslibraires.fr. Caroline Kernen, de la librairie Dialogues, explique que l'offre se décomposera en deux parties un site « marketplace » réunissant les offres de plusieurs libraires et des sites en marque blanche.

 En ce qui concerne les sites en marque blanche, il s'agira de sites dédiés chacun à une librairie partenaire, calqués sur le modèle du site de la librairie Dialogues mais aux couleurs et avec l'organisation thématique de ces librairies partenaires. La première librairie à profiter de ce système sera la librairie l'Athenaeum de la vigne et du vin (située à Beaune). Et le lancement devrait avoir lieu d'ici 2 à 3 semaines, le temps que la phase de test et de débogage soit achevée. Le deuxième site en marque blanche devrait voir le jour en janvier 2012.

 

Ensuite, c'est l'aventure !


Toujours en janvier, le site Lesenfants.fr (site de la boutique jeux et jouets Les enfants de dialogues) devrait bénéficier de ce traitement. Un mois plus tôt, c'est un autre site géré par l'équipe de Dialogues, Galaxidion (site réseau de libraires du livre ancien ou épuisé) qui passera en marque blanche. Un point important, la librairie Dialogues n'impose aucune clause d'exclusivité. Ainsi, la librairie Le genre urbain qui fait partie du réseau de libraires Librest est aussi partenaire de Dialogues et pourra profiter des services de Leslibraires.fr.


Quatre idées directrices sont à l'origine de ce projet

 

Quatre idées qui devraient faire la différence avec les cybermarchands selon Dialogues. Tout d'abord, Leslibraires.fr devrait permettre aux libraires de faire vivre leur fond et de pouvoir vendre la longue traîne. Second point, fédérer une communauté de libraires conduira selon Caroline Kernen à pouvoir présenter « un stock d'une grande qualité et d'une richesse qui est difficilement dépassable » avec quelque chose comme 1,2 million de références. Et parmi celles-ci des ouvrages qui ne se trouvent que chez des libraires spécialisés. Un point sur lequel les cybermarchands auraient du mal à entrer en concurrence.

 Bien évidemment, dans cet environnement, les recommandations des libraires auront encore plus de valeur, et c'est la troisième idée importante. « Il ne s'agit pas seulement d'avoir 1,2 million de références en ligne, mais aussi de savoir les recommander », nous précise-t-on. Enfin, si l'union fait la force pourquoi ne pas pousser l'idée jusqu'au bout et proposer un outil mutualisé pour répondre aux appels d'offres des collectivités. C'est ce que fera Leslibraires.fr et une seule règle sera de mise la courtoisie. Un communiqué précise à ce propos « Pour bénéficier de cet outil, les libraires doivent simplement s'engager, dans un esprit confraternel, à ne pas tenter de conquérir des marchés sur des territoires géographiques où d'autres libraires de la plateforme seraient plus légitimes ».

 

Recommander, préconiser... faire son travail de libraire

En ce qui concerne plus précisément le système de recommandations, il est encore en cours de réflexion, mais il pourrait s'apparenter à celui du site de la librairie Dialogue. Il serait alors possible pour les libraires d'ajouter à la fiche d'un livre leurs commentaires et leurs annotations (identifiées comme émanant d'un libraire), de constituer des bibliothèques idéales virtuelles ou d'ajouter tout matériel créé par Dialogues (vidéos, interviews...). Des campagnes de publicité pourraient aussi être envisagées. Tout matériel sera mis à disposition et chaque libraire sera libre d'insérer ce qu'il souhaite à une fiche article. Les modalités de paiement et d'envoi (par exemple frais de port offert ou pas, réduction de 5 %, etc.) seront aussi au choix de chaque libraire.

 Sur le site « marketplace », les internautes pourront mettre dans leur panier des livres provenant de plusieurs libraires différentes. Le problème reste que chaque librairie pourra appliquer ses frais de port, ce qui pourrait très vite faire monter la note. Pour éviter cela et faire disparaître tous les frais de port, les internautes auront la possibilité de se faire livrer tout leurs livres dans la librairie partenaire la plus proche de chez eux. Le site « marketplace » devrait ouvrir ses portes en décembre, mais il ne devrait proposer alors qu'un référencement des livres. Il faut savoir que Dialogues offre déjà à des librairies partenaires de proposer leurs offres sur son site.

 

Le site de Dialogues bénéficie d'un référencement plutôt bon par les moteurs de recherches. Ce qui ne sera probablement pas le cas du site « marketplace » Leslibraires.fr. Ainsi migrer les offres des librairies partenaires sur ce site serait un très mauvais calcul pour celles-ci. L'équipe de Dialogues préfère donc attendre que le site Leslibraires.fr gagne en référencement avant d'envisager la migration des offres.

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com