Le monde de l'édition > Reportages

if:lire, L'Institut pour le futur de la lecture et de l'écriture vient de naître

Par Nicolas Gary,Le samedi 12 mars 2011 à 10:30:00 - 4 commentaires

12

  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

illustration

N'en déplaise aux cofondateurs et à leur modestie, le projet qu'ils ont annoncé lors de Dem@in le livre, et qui devrait voir le jour cet été incarne bien une perspective tournée vers le futur du livre, peut-être, mais de la lecture, surtout.

If:book, vous connaissez ? L’ingénieux sigle renvoie à The Institute for the Future of the Book, projet lancé en 2004 par l’américain Bob Stein, fondateur de The Voyager Company, qui fut le tout premier éditeur multimédia.

Bob Stein,
Crédit
Wikipedia
L’Institut, financé par la Fondation MacArthur, anime nombre de projets autour de l’évolution du livre, et semble avoir fait des émules de par le monde. « Il existe déjà trois Instituts, l’originel basé à New York, celui de Londres dirigé par Chris Meade, un autre en Australie, et un quatrième est en train de naître en Colombie » nous explique Samuel Petit, fondateur de Actialuna. Il vient à son tour de fonder la version française aux côtés de Alain Pierrot, qui fut l'un des pionniers des questions autour de l'édition numérique en France, et occuper désormais le poste de Business Developpement Manager chez i2S.

L’Institut français aura la particularité de se nommer if:lire, contrairement à ses confrères. Ainsi, l’Institut pour le futur de la lecture et de l’écriture se détache de la déclinaison du if:book originel. C'est que depuis 2004, la lecture numérique a pris des dimensions tout autres. Désormais, et plus encore demain, la notion de livre se floute, elle devient de plus en plus difficile à définir, tandis que la lecture et l’écriture resteront les dénominateurs communs au-delà de chaque support spécifique.

If:lire jouira donc d’une indépendance vis-à-vis de ses confrères, que Bob Stein a d’ailleurs toujours souhaitée. S’il a essaimé son approche presque malgré lui, il tenait en effet à ce que ce réseau des Instituts revendique une fraternité plus qu’un réseau de filiales.

L'objectif pourtant reste le même, dans l’esprit de ce que le fondateur originel a souhaité constituer, à savoir une structure qui mette en place des groupes de réflexions, et surtout publie ses résultats de recherches en les mettant en application. Parmi les projets de l’Institut américain figure ainsi le plug-in pour Wordpress, CommentPress, qui illustre parfaitement cette mise en application effective.


Dans cette lignée, if:lire sera bien un Think & Do Tank. Avec, d’après le cofondateur, une attention particulière qui sera portée sur l'héritage des arts graphiques, dans le livre, à travers le numérique. Pour le moment, seule l'annonce de la création a été faite : « Partenaires, constitution de l'équipe, tout en est pour l’heure au stade du montage et de l’organisation. Nous dévoilerons peu à peu, et d’ici peu de temps, les contours de ce projet. Mais if:lire reste encore en phase de structuration. Et nous sommes bien sûr à la recherche de financements ».

L’appel est lancé. Toujours est-il qu’en s'ouvrant à tous les secteurs qui peuvent être concernés par l'avenir de la lecture, if:lire touchera à la fois les éditeurs, les laboratoires de recherche, mais aussi les bibliothécaires et les universitaires.

Pour plus d’informations : info@iflire.net - http://www.iflire.net/

Mots clés :
institut - futur - lecture - ecriture



Réactions

Publié par Julien

 

Dans cette lignée, if:lire sera bien un Think

Écrit le 12/03/2011 à 12:30

Répondre | Alerter

Publié par Toufaux

 

le devenir de la lecture, du livre, de l'écriture doivent-ils forcément passer par un institut, un salon, ou ce type d'événements ?
je ne vois pas l'intérêt d'encadrer les pratiques - ou bien ai-je mal compris ?

Écrit le 12/03/2011 à 13:50

Répondre | Alerter

Publié par if:lire

 

L'idée est d'avoir une structure ouverte qui encadre des projets de recherche dont les résultats seront reversés à l'ensemble de la communauté, dans la mesure où ils n'ont aucune raison d'appartenir à une seule entreprise privée.

If:lire se veut un institut d'intérêt général qui se penchera entre autres sur les questions éthiques liées au datamining, pour la protection de la confidentialité des lecteurs à l'heure où le livre devient social, partagé, avec des commentaires in-text.

Écrit le 12/03/2011 à 15:21

Répondre | Alerter

Publié par laurence schwalm

 

Moi, en tant qu'éditeur, en tant qu'auteur, en tant que lectrice, etc... je salue cette initiative, et si je peux apporter ma contribution y compris financières je suis d'accord... Pourquoi ne pas cotiser à hauteur de quelques centimes d'euros par livre vendu, comme on le fait déjà pour le livre papier ? Je suis prête à collaborer à toutes les initiatives visant à developper la lecture qui est le vecteur qui permette aux auteurs de s'exprimer et peut-être de vivre de leur travail.
Et comme je le dis toujours ; les détracteurs ont les fessses au chaud dans leur fauteuil mais que font-ils d'autre que du gras ?

Écrit le 13/03/2011 à 09:06

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Communiqué

L'Affaire est dans le sac en papier (soirée de lancement !)

Lectures - Jeudi 24 avril 2014 à 17h06 - A la librairie Rencontre - Lecture avec Boll et Sandrine Nugue pour le...

maestro diffusez vos communiqué sur actualitté

Profitez d'un vaste réseau de diffusion pour communiquer sur votre actualité, vos événements et vos parutions !
En savoir +

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com