Le monde de l'édition > Société > Actualité

Les historiens à la recherche des ossements de Cervantes

Sans os, on tomberait sur plus d'os ?

Par Nicolas Gary,Le mardi 26 juillet 2011 à 08:27:03 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

 C’est dans un couvent du centre-ville de Madrid que les historiens souhaitent continuer leurs recherches, pour mettre la main sur les ossements de Miguel de Cervantes, l’auteur de Don Quichotte de la Mancha, le premier roman moderne.

Selon les dernières découvertes, les ossements de Cervantès seraient donc quelque part dans les murs, ou plutôt, sous le plancher d’un couvent du centre de la ville, mais il reste encore à obtenir l’approbation de l’archevêché. C’est qu’avec les os, il serait possible de reconstituer le visage du romancier, que l’on ne connaît aujourd’hui qu’au travers d’un tableau de Juan Jauregui, réalisé quelque 20 ans après la mort de l’auteur.

Os courts !


Ces os pourraient également permettre de définir les raisons du décès de Cervantès, qui fut accusé par ses rivaux d’alcoolisme : ivrogne notoire, il avait même la réputation de boire depuis sa tombe. Alors, cirrhose ou pas cirrhose, là pourrait être la réponse. « Ils ne peuvent pas seulement nous aider à découvrir à quoi il ressemblait, mais aussi pourquoi il est mort », se réjouit l’historien Fernando Prado.

Productif et prolixe, Cervantes serait tombé gravement malade dans les dernières années de sa vie. 

Pour les équipes du Prado, qui viennent d’obtenir l’aval de l’archevêché de Madrid, cette chasse aux ossements est une bénédiction, permettant de mieux comprendre le créateur du chevalier errant.

Cervantès démasqué


Et puis, on ne s’y trompera pas, puisque Cervantes fut blessé au bras et à la poitrine durant une bataille contre les Ottomans et les Espagnols, dans le golfe de Patras. C'était à Lépante, en 1570.

Des traces qui seront visibles sur les ossements : « Il reçut un coup d’arquebuse à la poitrine et une autre blessure qui l’a rendu incapable d’utiliser l’une de ses mains. Ces deux choses auront laissé quelques traces sur leurs os. » C’est en 1616 que Cervantès est enterré dans le couvent, non loin de son domicile. Il est mort 10 jours après Shakespeare...

Mais on ne sait toujours pas où ces os sont enterrés, puisqu’ils furent déplacés entre temps. Sauf que la légende veut qu'ils aient été retournés dans leur couvent d'origine...

Prado espère sincèrement que l’on pourra arriver à trouver ces ossements avant 2016, qui célèbrera les 400 ans de la mort des deux auteurs.


via guardian 

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
couvent - madrid - cervantes - ossements



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com