Le monde de l'édition > Société > Actualité

Les homosexuels ont-ils droit à des romances comme les autres ?

Tulsa, ville d'Oklahoma, pas vraiment gay-friendly

Par Jean-Romain Blanc,Le jeudi 09 février 2012 à 09:19:16 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

En France, nous avons le débat sur la légalité du mariage homosexuel, aux États-Unis la question est plus intrusive que cela. Les amours entre personnes du même sexe peuvent-elles entrer dans la classification et le genre romance ?

 

Eh bien non. Du moins, pas pour une compétition d'écrits romantiques de l'Oklahoma. Romance Writers Ink, la branche de Romance Writers of America basée à Tulsa, organise un festival annuel « More than Magic ». Sont acceptées en compétition les romances à l'eau de rose quand elles concernent les vampires, les loups-garous ou les humains, mais pas celles où sont décrites ces relations homosexuelles. Parce que cette année, il est dit que le festival « n'accepterait plus les œuvres homosexuelles, dans aucune des catégories ».

 

Malaise, choque et prétention

 

En tant qu'explication, l'auteure Kari Gregg a obtenu ceci : « les membres de la branche Romance Writers Ink n'étaient pas du tout à l'aise à l'idée d'accepter des livres avec des passages d'amour homosexuel. C'est juste too much ». Les différents auteurs annoncés ont été prompts à réagir, et ont immédiatement proposé de boycotter le rendez-vous.

 

 

Mais le plus choquant pour Kari Gregg (et ce n'est pas l'aspect érotique qui l'effraie, son site Internet personnel est interdit aux mineurs) reste l'attitude des organisateurs : « cette arrogante présomption qu'ont les gens quand ils sont certains d'avoir raison m'a rendue furieuse en tant que professionnelle. Je m'attends à ce que mon travail soit considéré avec le même respect que toutes les autres romances. Mais je suis aussi choqué en tant que parent d'un jeune adulte LGBT ».

 

L'écrivaine Courtney Milan ajoute « interdire les romans homosexuels implique que les couples de même sexe ne peuvent pas explorer leur identité de la même manière que les couples hétérosexuels ».

 

« Un genre à part entière » et hypothèse Rick Santorum

 

Face à vague de protestations, la compétition a finalement été annulée. Mais les organisateurs ne dévient pas d'un iota de leur idéal : « nous reconnaissons que le choix de ne pas accepter les entrées homosexuelles puisse être très critiqué. Nous avons aussi décidé de ne pas accepter les romans pour jeunes adultes (il faut comprendre ici les Twilight, Harry Potter ou autre Narnia) ».

 

Pour autant, l'explication ne satisfait pas Heidi Cullinan, présidente de Rainbow Romance Writers, la branche LGBT : « l'excuse du moment est de considérer les romances homosexuelles comme un genre à part entière. Mais ce n'est pas ce que nous sommes. À la limite, nous sommes un groupe au sens démographique du terme, mais pas plus que « Southern women romances » ou « Non-Caucasians » le sont ».

 

Malgré une fin en eau de boudin, chacun fait la lecture qu'il souhaite de ce fâcheux événement. Mais si c'était un coup du candidat ultra-conservateur à l'investiture républicaine pour les élections présidentielles américaines voulant relancer les thématiques qui lui sont chères ? Cette nuit, Rick Santorum a remporté trois caucus à la surprise générale, dépassant allègrement les prévisions les plus optimistes, et les favoris de la campagne par la même occasion. La prochaine échéance, à l'occasion du super tuesday du 6 mars prochain, verra notamment voter les électeurs de … l'Oklahoma.*

 

*Ceci est de la politique-fiction de bas étage.

  

Sources : Guardian , More Than Magic , Absolute Write , Courtney Milan , Le Nouvel Obs

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com