Le monde de l'édition > Société > Actualité

Ruquier : Naulleau confond 'citron et melon'

La liberté d'expression, c'est pas si simple...

Par Cecile Mazin,Le lundi 30 mai 2011 à 18:34:34 - 3 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Oh, c'est amusant vite fait, cette histoire, mais c'est surtout symptomatique. De quoi, nul ne le sait vraiment, mais les symptômes sont assurément là. Viré de France 2 et de l'émission de Laurent Ruquier, Éric Naulleau, éditeur et auteur, à l'occasion, boude un peu et le fait savoir.

« Je ne sais pas si quelqu'un prendrait ça de bon cœur d'être traité comme un citron qui a fini de donner son jus et dont il faut se débarrasser. Je suis à la fois triste pour moi et pour la liberté d'expression en général. »

Évidemment, dans la bouche de Naulleau, c'était de très bon goût, et forcément, ça donnait envie de sourire. Et d'ajouter : « J'ai le sentiment que nous arrivons dans une ère où l'on va revenir à moins de franc-parler, tout du moins dans la culture (...) On est juste là pour vendre et faire vendre, hélas. » Diable !


Pas vraiment désarçonné, Laurent Ruquier s'est empressé, au micro de Jean-Marc Morandini, que l'on n'aurait jamais pensé citer dans ce magazine, de mettre en boîte son ex-chronique, réputé par la chaîne France 2 irremplaçable. Au même titre que Zemmour.

« Je mets ça sur le compte de la déception. C'est normal qu'il réagisse. Après ça donne des titres, comme sur votre blog, Jean-Marc Morandini, "Naulleau déçu par Ruquier" alors que ce n'est pas ce qu'il dit. Il dit qu'il est déçu par la décision, pas par moi. Il faut faire attention aux titres que l'on met dans la presse et vous aussi sur votre blog. C'est ça qui entraîne des polémiques entre les uns et les autres », a-t-il estimé sur Le grand direct des médias, sur Europe 1

Mais, fin du fin, Ruquier ajoute que « sur la liberté d'expression, il se trompe. Il n'en est pas le parangon. J'ai eu Polac avant lui, j'aurai d'autres chroniqueurs après lui. Il ne faut pas qu'il confonde le citron avec le melon ».

Naulleau 0 / Ruquier 1

Maintenant, sur l'Express, Naulleau assurait aussi qu'il y a eu des pressions politiques...

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
ruquier - naulleau - couché - licencier



Réactions

Publié par emile

 

Le melon ?. parce que Naulleau est gros ? pas gentil ça.

Écrit le 30/05/2011 à 18:55

Répondre | Alerter

Publié par funny

 

le PAf l'aura oublié d'ici 3 mois !

Écrit le 30/05/2011 à 19:02

Répondre | Alerter

Publié par Zelda

 

Le PAF oublie tout le mode en 3 mois ! C'est le règne de la consommation et de la promotion...

Écrit le 31/05/2011 à 11:43

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com