2012, année gay dans les comics, reflet social plus que jamais

La rédaction - 21.10.2012

Manga/BD/comics - Comics - culture - comics - gay


2012 aura reflété plus que jamais les tendances sociales, et plus spécifiquement les questions tournant autour du mariage homosexuel, qui s'est retrouvé dans plusieurs publications de comics, outre-Atlantique. Dans Archie, un couple homo trouve son bonheur, chez Marvel, c'est un mariage exceptionnel et Green Lantern s'est offert un coming-out, tout cela entre janvier et juin dernier. 

 

 

 

 

Dans un excellent article, le Guardian sollicite Jono Jarrett, fondateur de Geeks Out, organisation au croisement des cultures geek et LGBT. « Je pense que toute grande industrie réagit plus lentement que la culture dont elle se nourrit », assure-t-il. Et que le monde des comics s'empare enfin de ces thèmes n'est finalement qu'une juste chose, offrant un nouveau paysage aux personnes. « Nous essayons d'adresser ce message que désormais, si vous êtes un geek gay, ce n'est pas double peine : vous êtes doublement génial. »

 

Les lecteurs gay de comics - et les autres - n'auront pas manqué ces évolutions, avec une multitude de personnages ouvrant de nouvelles perspectives. « L'année 2012, dans le comics, aura été vraiment géniale, mais c'est aussi un début. Ce n'était pas ‘Oh, merci, désormais nous sommes satisfaits.' C'est plutôt ‘Je vous remercie, et ‘Enfin!' et ‘Bon et maintenant ?' Et oui, c'est génial, mais ce n'est qu'un début. »

 

Le mariage gay, chez Archie, avait été un véritable scandale, surtout qu'il consacrait le mariage d'un blanc et d'un black. Autant de petites évolutions dans la vie des habitants de Riversdale. « Bien sûr, Archie Comics ne débattra pas avec honnêteté des graves dangers physiques et mentaux de la sexualité gay, telle que la présente la documentation de la National Association for Research and Therapy of Homosexuality (NARTH) », s'indignait un collectif chrétien à l'époque. 

 

C'est que depuis les années 50, Archie n'avait plus vraiment reflété quoi que ce soit de la réalité sociale américaine. Une salutaire mise à jour, donc, qui a provoqué des arrêts d'abonnements - sept en tout - et des milliers de nouveaux inscrits... Et même son de cloche chez Marvel, o Daniel Ketchum, le nouvel éditeur, lui-même homo, s'est impliqué plus que jamais dans l'aventure de Northstar, qui demanda son partenaire Kyle en mariage.

 

« Je pense que c'est une sorte de masse critique de discussions autour des questions gay, dans les médias traditionnels, alors oui, cela s'est retrouvé dans la tête des créateurs et l'on en a trouvé trace dans leurs histoires », estime-t-il. Peu après les premières ventes, ce sont des dizaines d'emails qui peuplaient sa boîte, des remerciements, des congratulations. 

 

Bien entendu, du côté de la communauté LGBT, la réaction fut positive, et plus encore, lorsque DC Comics annonça que lui aussi cédait à l'enthousiasme et au phénomène médiatique, en s'emparant du sujet. « Nous avons à nous engager en faveur de la diversité, et ce n'est pas simplement pour remplir notre univers et ne plus y penser, c'est pour faire d'eux des membres importants de nos aventures et des histoires », explique Dan Didio, éditeur chez DC. Qui avait déjà révélé que Batwoman était lesbienne : « Notre intention est de la montrer comme une personne, comme une héroïne, pas comme une lesbienne, ce qui n'était simplement qu'un aspect de sa personnalité, mais un aspect déterminant. Avec Alan Scott, Green Lantern, c'est la même chose, et ce sera pareil avec tous les personnages. »

 

Pour approfondir

Homosexualité dans le comics : entre fantasmes et libéralisation

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.