43 % du marché des comics sont des couvertures revisitées

Clément Solym - 21.08.2013

Manga/BD/comics - Comics - marché du comics - Etats-Unis - couvertures


Le secret de la vente de comics et BD serait dans la couverture. Du moins, les éditeurs américains, qui profitent actuellement d'un courant très favorable, dans les ventes et la qualité, ont-ils trouvé une autre solution marketing. Selon une étude présentée par Comics Worth Reading, le marché est actuellement couvert pour moitié par... des doublons.

 

 

 

 

Un coup d'oeil jeté aux titres à sortir cette semaine montre que 167 comics seront disponibles. L'auteur du billet a passé en revue l'ensemble des titres, et supprimé les variantes de couverture et les réimpressions. 

 

Au final, 95 titres restaient comme des originaux. « Cela signifie que 43 % des nouveautés en matière de comics sont des exemplaires de quelque chose déjà sorti. Près de la moitié du marché est fait de couvertures nouvelles », explique le site. 

 

Toutefois, les variantes n'interviennent pas de manière systématique chez les éditeurs. Ainsi,  Alternative, Bongo, Kenzer & Company, Oni Press, et Titan n'ont pas recours à ce type de méthode. Et de même, tous ceux qui recourent à des variantes de couvertures ne précisent pas nécessairement qu'il s'agit d'une version simplement repacackagée. 

 

Certains notent toutefois que les rééditions affichent une mention AR qui invite le revendeur à pratiquer le prix de vente qu'il souhaite, puisqu'aucun tarif ne figure sur la couverture. Toutes les variantes de Marvel et DC Comics ont cette étiquette, par exemple.