medias

5 romans pour vous initier à l’univers des super héros (j'aime pas les comics...)

Florent D. - 17.08.2019

Manga/BD/comics - Comics - super héros - romans comics - découverte lecture


La mode des superhéros glisse sur certains avec une indifférence souvent motivée par l’ignorance. Certes, rien n’astreindra jamais — pas encore, du moins — les lecteurs à apprécier sous la menace ces univers. Cependant, pour ceux qui souhaiteraient y mettre un pied, juste histoire de goûter l’eau, et prendre la température, ActuaLitté a trouvé une solution.

Exposition Lego - comics
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Bien entendu, les super héros n’ont pas attendu le monde des comics pour vivre leur vie : on en trouve dans la littérature bien avant l’apparition de Superman, en juin 1938 chez Action Comics. Toutefois, ces figures costumées — n’oublions jamais le ridicule qui incite à porter un collant bleu et par-dessus, un slip rouge… — et leurs pouvoirs surhumains finissent par conquérir les États-Unis avec une certaine aisance. 

Autrement dit, depuis près de 70 ans, avec une inventivité surprenante, les scénaristes et dessinateurs ont conçu des mondes, des protagonistes et des aventures ébouriffantes. Au point que le cinéma aujourd’hui ne jure plus que par le box-office des adaptations. Or, comment se lancer dans le monde de ces superhéros, quand on n’a personne autour de soi pour être initié ?

Partons de l’idée que le comics est vraiment propre aux Américains, et dans ce cas, que l’imaginaire qui y est associé a eu amplement le temps d’infuser. Et plutôt que de dresser la liste des héros sympas, imaginons autre chose : partir des romans qui ont fait la culture littéraire de ces derniers siècles, pour orienter le lecteur curieux vers de nouvelles pistes.

Nous avons ici sélectionné six livres, qui de par leur ambiance, leurs personnages et leur héros, permettent de se faire une idée du superhéros le plus à même de vous intéresser. En avant !
 

Martin Eden, de Jack London (1909) vs Spider-Man



 
Entre Martin Eden, l’alter ego de Jack London, et Peter Parker, l’intranquille adolescent, le combat est le même, ou presque. Chacun se découvre des pouvoirs, celui de la lecture, de l’écriture et de l’apprentissage pour l’un, une agilité, une force et des capacités surhumaines pour l’autre. Il ne leur reste plus qu’à maîtriser ces dons (vraiment ?) pour le bien commun, sans détruire leurs proches ou eux-mêmes…

 

La peau de chagrin d’Honoré de Balzac vs Tony Stark, aka Iron Man



 
Lier son existence à un artefact qui a pouvoir de vie et de mort sur vous n’est pas un pari simple à effectuer. Qu’il s’agisse de trouver chez un antiquaire un morceau d’étoffe, qui réalisera ses vœux ou que l’on ait un réacteur Arc qui serve de source d’énergie et de pacemaker. De l’un à l’autre, c’est l’orgueil qui dirigera leur vie, le premier obtenant tout ce qu’il désire, tout en payant le prix, tandis que l’autre, tout aussi méprisant manquera de mourir à cause de son ego.
   

Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo vs La chose



 
Le grotesque et le difforme prennent toute leur ampleur avec Quasimodo, pauvre créature amoureuse de la belle Esmeralda, élu Pape des fous tant il est laid. Monstre hors norme, il incarne le contraste absolu dans le roman d’Hugo à la beauté de la gitane. Comme lui, Ben Grimm, alias La Chose, va perdre toute humanité pour devenir une créature de pierre. Doté d’une force surhumaine, mais totalement repoussant, il devra lui aussi se résoudre à abandonner un amour impossible. 

 

Millenium, de Stieg Larsson, vs Jessica Jones



 
Entre une hackeuse de très haut niveau et une détective privée, les deux figures féminines se ressemblent comme des jumelles terrifiantes. Solitaires, marginales, impulsives, elles sont toutes deux dotées d’une résistance physique et d’une endurance hors pair. Harcelées par des démons intérieurs qui ne leur laissent aucun répit, elles sont aussi terriblement seules. Et Lisbeth Salander fume à peu près autant que Jessica Jones ne boit…
   

J’étais Dora Suarez, de Robin Cook, vs Le Joker



 
Comble de cruauté, roman d’une violence rare — qui n’a pas comme objectif la mort ni la souffrance, mais la violence pour elle-même — cette enquête policière parue en 1990 plonge dans la noirceur de l’âme et de la nature humaine. Des crimes dans une ambiance de Mal Absolu, voici bien toute l’image que l’on se ferait du Joker. Ancien criminel de Gotham City, tombé dans un bain d’acide, et défiguré, il reviendra sur la scène criminelle, totalement fou et imprévisible, disposé à commettre les pires atrocités. Et son imagination est sans limites…


Commentaires
Bonne initiative
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.