Akihabara @ Deep tome 3 d'Ishida Ira et d'Akane Makoto

Clément Solym - 24.02.2009

Manga/BD/comics - Univers Manga - akihabara - deep - informatique


Retour dans le quartier des Otaku avec le tome trois d'Akihabara @ Deep. Alors que le premier tome nous avait offert une vue d'ensemble du phénomène otaku, et que le deuxième était partagé entre vision très sombre et action, le troisième lui, laisse pour un temps les otaku de côté et renouvelle l'intrigue.

L'histoire :

À la fin du tome 2 rien n'allait plus pour nos héros de la micro entreprise Akihabara @ Deep. Ils avaient perdu un membre moteur du groupe, Yui, et n'avaient pas réussi à sortir leur projet avant leur concurrent le mastodonte Digicapi Net, qui soit dit au passage leur avaient volé l'idée et la manière de la mettre en place.

Les membres d'Akihabara @ Deep se retrouvent donc un peu désemparés et cherchent une solution pour faire vivre leur entreprise, mais les idées évoquées ne sont pas vraiment ni novatrices ni convaincantes. C'est une rencontre qui va tout faire basculer.

Rencontré par hasard dans la rue le professeur Hanzawa (créateur d'un système d'exploitation révolutionnaire) demande à Page, Akira et Izumu de lui faire visiter le quartier Akihabara. Autour d'un café, ils discutent, et c'est là que Hanzawa leur glisse à demi-mot l'idée qu'ils attendaient. Une idée révolutionnaire...

Renouvellement de l'intrigue


Ce troisième tome apporte un renouveau à l'intrigue pas désagréable du tout, voire même assez rafraîchissant. L'équipe d'Akihabara @ Deep montre enfin tout son potentiel, et on assiste à la naissance de quelque chose d'assez exceptionnel. D'ailleurs, on se prend à rêver qu'un jour une telle chose existe, ça simplifierait la vie de pas mal de monde. Voilà donc, une des petites surprises que nous attendions de ce titre. Ce revirement dans l'intrigue, et l'idée développée sont très intéressants et redonne un petit coup de fouet (si besoin était) à l'envie de dévorer les trois prochains tomes.

Eh oui, il ne faut pas l'oublier Akihabara @ Deep ne compte que 6 tomes donc on s'approche doucement de la fin et les choses devraient s'accélérer dès le prochain tome. Cela dit la fin de ce troisième opus annonce clairement cette tendance. La création de nos héros dépassant largement ce qu'ils avaient prévu. Enfin, un point important, ça fait du bien de les voir gagner un peu, et de voir le géant Digicapi s'inquiéter.

Le monde de l'informatique et les otaku

Un autre point fort de ce titre sont les explications sur le monde de l'informatique qui sont claires et très facilement compréhensibles même pour quelqu'un qui ne s'y connaît pas. C'était un des grands paris lancés par Akihabara @ Deep permettre à tout le monde d'accéder à cet univers et c'est franchement réussi.

Comme nous l'annoncions plus haut, si l'intrigue se développe, la réflexion sur les otaku, elle, est peu présente dans ce tome. Pour nous cela faisait partie des points forts de ce manga, et le laisser de côté aurait pu faire perdre un peu de son charme au tome 3. Il n'en est rien, Ishida Ira arrive à nous tenir, avec son scénario et l'on se sent tout de même baigné dans le monde des otaku. Il y a tout de même un passage intéressant sur la puissance des blogs, et sur la manière dont les médias peuvent mettre en scène les otaku pour les faire coller avec l'image qu'ils s'en représentent.

Un style épuré

Cette plongée dans le quartier Akihabara et dans la vie des otaku est aussi en grande partie réussie par les dessins d'Akana Makoto. Son style simple et épuré avec des vignettes très claires colle parfaitement à l'ambiance d'Akihabara @ Deep. Le charac-design quoique peu détaillé est bien réussi et enfin on tombe aux détours de quelques cases sur des petites trouvailles intéressantes.

C'est toujours un plaisir d'ouvrir un tome d'Akihabara @ Deep, et le tome 3 ne déroge pas à la règle. L'intrigue se développe un peu plus ici et promet un tome 4 surprenant. L'immersion dans le monde des otaku est moins importante dans ce tome que dans les précédents, mais le lecteur reste comme baigné dans cette ambiance et le ton paraît toujours aussi juste. Enfin, les dessins soutiennent le tout agréablement et participent grandement au plaisir de lire ce manga.

Akihabara @ Deep d'Ishida Ira (scénario) et d'Akane Makoto (dessin) est édité par 12Bis. Et vous pourrez vous régaler de ses 192 pages pour 6,50 €.