Alix, le héros de Jacques Martin, sera la star du festival d'Angoulême

Florent D. - 19.12.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - alix exposition angouleme - Jacques martin Alix - alix angouleme exposition


Événement inaugural du 70e anniversaire de la création d’Alix, une grande exposition rétrospective reviendra sur 40 ans de carrière de Jacques Martin. Alix — L’Art de Jacques Martin ouvrira ses portes au Musée de la bande dessinée d’Angoulême le 25 janvier 2018. Le 45e festival de la BD d’Angoulême se tournera vers ce personnage mythique.




 

Des premiers travaux publicitaires à l’affirmation d’un style graphique et narratif extrêmement personnel qui a trouvé, dans les aventures d’Alix et de son cousin contemporain Lefranc, son principal vecteur d’expression. L’exposition sera proposée jusqu’au 13 mai 2018 : en tout, 150 œuvres originales, à travers quarante années de création.

 

De tous les personnages qui occupent le Panthéon de la bande dessinée mondiale, Alix est assurément une figure à part. Avec ses 12 millions d’albums vendus, sa traduction en 15 langues, il fête en 2018 ses 70 ans d’existence, depuis sa première apparition dans le journal Tintin, le 16 septembre 1948.

Jusqu’en 1988, date de parution du Cheval de Troie, le dernier album dessiné de la main de Jacques Martin, ce jeune Gallo-romain a traversé nombre de périls, s’est confronté aux civilisations les plus diverses, tout en conservant un idéal de droiture et de justice cher à son créateur. 
 

Pourtant, Alix n’a rien du boy-scout qu’on peut croiser dans la bande dessinée des années 1950. Son idéalisme contrarié, son impuissance de plus en plus appuyée, sa maturité grandissante au fil des albums, quand bien même il évolue dans une temporalité assez arrêtée, en font un héros d’une troublante modernité. Oscillant entre César et Pompée, pendant ces années où les deux grands généraux sont en conflit larvé avant l’explosion de la guerre civile, Alix est aussi l’héritier des héros de Gustave Flaubert, qui font l’apprentissage douloureux de l’entrée dans l’âge adulte. 
 

Ode à l’aventure, à la découverte de l’autre et à la tolérance, Alix n’édulcore pas pour autant la grande violence du monde antique, qui fait écho à celle du monde contemporain de Jacques Martin. La peur de la bombe atomique, les guerres de décolonisation l’affrontement entre les blocs communistes et occidentaux, les multiples révoltes de la jeunesse, le terrorisme international... ont accompagné l’âge d’or de la série.
 


Autant de soubresauts qui se retrouvent, indirectement ou non, dans les histoires d’Alix, au même titre que l’évolution des mœurs, sur laquelle l’artiste s’est appuyé pour construire des personnages féminins audacieux, en décalage flagrant avec le cadre plutôt chaste du journal Tintin
 

Jacques Martin est également, et surtout, un très grand dessinateur, un maître de la perspective, qui a su dépasser l’ombre tutélaire des deux géants qui ont accompagné ses débuts, Hergé et E. P. Jacobs. Initiateur d’un univers à la richesse inouïe, il a apporté à la bande dessinée une écriture de l’Histoire singulière, entre scrupule scientifique et invention heureuse, où les anachronismes se trouvent justifiés par les impératifs du récit. 

Un nouvel album doit sortir ce 10 janvier 2018. Il contient Le Dernier Spartiate, Le Tombeau étrusque et Le Dieu sauvage.

<

>



À paraître : Jacques Martin – Alix, recueil anniversaire N&B – Editions Casterman – 9782203159235 – 17,99 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.