Au cœur de Fukushima, le démantèlement de la centrale vu par un travailleur

Joséphine Leroy - 15.03.2016

Manga/BD/comics - Univers Manga - manga Fukushima Japon - catastrophe Kazuto Tatsuta


C’est par le manga que Kazuto Tatsuta a voulu parler de son expérience. Embauché après la catastrophe du 11 mars 2011, il raconte cette tâche titanesque sous les traits d’un travailleur anodin. Son manga a rencontré un immense écho au Japon. Le pays commémorait, le 11 mars, les 5 ans de l’événement tragique qui aurait causé 10.000 cancers supplémentaires, selon les rapports conjoints de deux ONG, publiées le 9 mars. 

 

Mike Weightman (02810459)

(Mike Weightman CC BY-SA 2.0)

 

 

Avant d’être publié en 2014, son récit est d’abord paru sous forme de feuilleton dans un hebdomadaire, en octobre 2013. Le livre vient de paraître en France aux éditions Kana. Pour les adeptes, il se lit à la japonaise, c’est-à-dire de droite à gauche.

 

Dénué de propos politique sur l’avenir du nucléaire ou sur l’environnement, le manga se focalise sur le quotidien des travailleurs qui, pour une grande majorité, ne sont pas issus de ce milieu. Le lecteur en apprendra davantage sur ces hommes, souvent originaires de la région sinistrée. Il prendra conscience de leur peur de la radioactivité et de leur esprit de camaraderie. 

 

Kazuto Tatsuta s’est, lui, fait embaucher en juin 2012. Pendant six mois, il sera « au cœur de la centrale », au point d’avoir atteint la dose limite annuelle de radiations (20 millisieverts). 

 

 

 

Il a fallu 6 mois, après le tsunami de mars 2011, pour reprendre le contrôle des installations de la centrale de Fukushima. Et il faudra 40 ans, au minimum, pour finir les opérations de décontamination, selon les autorités locales (Greenpeace prévoit deux siècles). Depuis la catastrophe, 46.490 personnes ont travaillé sur le site. Et environ 140 travailleurs se sont exposés à plus de 100 msV, soit la limite quinquennale. 

 

En avril 2014, deux épisodes du manga Oishinbo représentaient Fukushima comme une zone dangereuse par sa radioactivité, ce qui avait provoqué la colère des autorités gouvernementales. « Je ne comprends pas pourquoi lorsque l’on écrit la vérité telle qu’elle est, cela est critiqué », s’était indigné le scénariste, Tetsu Kariya, sur son blog personnel, affirmant appuyer son scénario sur deux ans d’études sur le terrain. 

 

 


Pour approfondir

Editeur : Kana
Genre : mangas / manwha...
Total pages : 192
Traducteur :
ISBN : 9782505064596

Au coeur de Fukushima

de Tatsuto, Kazuto

Mars 2011, à la suite d'un tsunami, Fukushima-daiichi, la centrale nucléaire 1F subit une terrible explosion. On a tous l'histoire en tête mais que s'est-il passé après ? Un mangaka s'est fait embaucher dans les équipes de travail sur place. Il nous emmène à l'intérieur de la centrale. Pas de jugement, juste le quotidien d'un travailleur dans ces conditions extrêmes. Une série en trois tomes. Un reportage passionnant !

J'achète ce livre grand format à 9.90 €