Ça crâne : une BD gravée sur un cheveu

Nicolas Gary - 11.05.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - gravure - cheveux - bande dessinée


On parlerait sans peine de l'art de couper les cheveux en quatre, si la technique déployée n'avait pas servi à graver, justement sur un cheveux, une série de dessins - qualifiée un peu exagérément de bande dessinée. La performance réside avant tout dans le fait d'avoir réussi, sur une surface assez réduite, la gravure d'un strip, Juanita Knits the Planet., réalisé par Claudia Puhlfürst.

 

 

 

 

Que l'on ne s'y trompe pas : la performance n'a rien à voir avec la promotion d'un salon de capilliculture bio-esthétique. Il s'agit tout au contraire d'un rassemblent qui doit se dérouler au mois de juin, en Allemagne, autour de l'Open Source et des fervents développeurs de solutions Do It Yourself. L'EHSM (Exceptional Hardware Software Meeting), se déroulera du 27 au 29 juin, et pour l'occasion, assure la promotion virale avec une réalisation microscopique.

 

L'histoire, qui compte douze cases - trois fois l'opportunité de couper un cheveu en quatre, donc - a été gravée par projection d'un jet de de matière avec une sonde ionique focalisée, sorte de microscope électronique à balayage, pour ceux qui y comprennent quelque chose. Elle raconte la journée de Juanita, une petite fille transformée en robot. 

 

Outre la performance technique, il faut se rappeler qu'un cheveu humain mesure entre 20 et 200 microns. Chacune des cases de la BD mesure 25 micromètres. Prochaine étape : la suite en couleur ?

 

 

 

 

 

 

Toutes les photos et les différentes cases de la performance capillicole sont disponibles à cette adresse