Dargaud s'implique dans un projet d'école internationale de BD

Julien Helmlinger - 27.11.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Dargaud - Bande dessinée - Ecole internationale


De la concurrence pour Paris et Angoulême. Dargaud, la maison d'édition spécialisée dans la bande dessinée, est actuellement en négociations avec le monde politique de Wallonie, dans l'optique d'implanter une école à Marcinelle pour les futurs créateurs du registre. Il resterait encore des détails à régler, comme le précise l'entourage du bourgmestre Paul Magnette, mais les optimistes tableraient sur une ouverture pour la rentrée 2015.

 

 

 

Le projet est en sa phase d'élaboration depuis plusieurs mois désormais, et la Vile de Charleroi est en pourparlers avec ses partenaires privés tels que le groupe international Media-Participations, maison-mère des éditions Dargaud et Dupuis. L'idée consiste à placer les élèves en résidence au sein d'une école du type incubateur, abritée chez la maison Dupuis.

 

Hormis Media-Participations, les premiers investisseurs internationaux restent tenus secrets pour l'heure quand d'autres devraient être attirés par la suite. Bien que le dossier se trouve peu à peu éclairci, sa finalisation requiererait toujours une certaine discrétion. Le programme s'est ainsi vu donner un nom de code qui fait rêver : Belgian heroes. 

 

Car pour Dargaud les artistes de demain vont avoir à renouveler les héros de la maison, comme le flegmatique Gaston Lagaffe. La ville a quant à elle été choisie, parmi d'autres candidats, notamment parce qu'elle représente un berceau de la bande dessinée belge. Des contacts ont par ailleurs été établis avec des grandes écoles d'Europe

 

La Région pourrait éventuellement entrer dans le capital de la structure, tandis qu'avec la proximité des studios Dreamwall, détenus par Dargaud et de la RTBF, la localisation pourrait se prêter à la création de tout un pôle. La dimension culturelle et patrimoniale du projet permet à ses défenseurs d'envisager des partenariats public-privé.

 

Une réunion d'importance est programmée début décembre, entre les ministres Jean-Claude Marcourt, Joëlle Milquet et le bourgmestre Paul Magnette. Devraient notamment y être discutés les éventuels agréments de l'école et participation de la région Wallonie.