Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

DC Comics, seul survivant de l'abandon du print par Time Warner

Antoine Oury - 27.11.2013

Manga/BD/comics - Comics - DC Comics - Time Warner - impression


Le groupe Time Warner a décidé de se séparer de tous ces magazines et autres activités « print », et par là même de faire plus ou moins disparaître la partie « Time » de son titre. Le seul rescapé à cette rupture assez brutale est DC Comics, fer de lance des activités de Time Warner, au détriment de Time, Sports Illustrated ou Entertainment Weekly.

 

 

Time Warner Center

Le centre Time Warner, New York (Dwayne Bent, CC BY-SA 2.0)

 

 

Time Warner va donc se séparer de son secteur magazines, et Times Inc. deviendra une société indépendante de Warner. Si la décision est importante, elle ne surprend pas vraiment dans un contexte où le papier et l'impression, sous leur forme traditionnelle, peuvent devenir gênants aux yeux des actionnaires. En 2006, le groupe avait déjà vendu ses filiales Warner Books et Little, Brown à Hachette, pour un montant de 537,5 millions $.

 

Au moment de la décision, en mars de cette année, l'actuel PDG Jeff Bewkes évoquait une restructuration pour concentrer les activités sur des secteurs bien précis. « Une séparation totale de Time Inc. confère une clarté stratégique à Time Warner Inc, nous permettant de nous concentrer sur les chaînes de télévision, les films et la production TV, et améliorer notre potentiel de croissance », assurait-il.

 

Par ailleurs, les bureaux du groupe devraient être délocalisés de New York à Burbank, marquant géographiquement le départ d'une côte Est connotée « édition » vers l'autre côté du pays, non loin d'Hollywood et de ses studios.

 

Reste DC Comics, super maison d'édition qui cumule le tout : imprimé, numérique, télévision, cinéma.