Disputes et vie sexuelle des super-héros Marvel

Clément Solym - 30.03.2012

Manga/BD/comics - Comics - Marvel - super-héros - vie sexuelle


Le rachat de Marvel par Disney (voir notre actualitté) aurait pu laisser prévoir l'injection d'une certaine dose de puritanisme dans les comics de la maison d'édition. Heureusement, les auteurs et dessinateurs continuent d'aborder, ponctuellement, la délicate question de la sexualité super-héroïque. Dernière allusion X en date : Daredevil aurait approché de très près La Chatte Noire. Vous m'en direz tant...


L'auteur Mark Waid, avec la complicité des dessinateurs Paulo et Joe Rivera, a plongé les fans de Daredevil en émoi après avoir fait figurer l'avocat aveugle dans une posture où il semble... renifler ses doigts. En soi, rien de bien méchant, sauf que la case précédente le montrait en plein baiser torride avec La Chatte Noire. Coïncidence ? Sans doute pas... Se souvenant du Sticky Fingers des Stones, les fans ont voulu en savoir plus : Daredevil avait de toute évidence mis le doigt sur, ou plutôt dans quelque chose...

 

Romantique ? Eh non...

 

Paulo Rivera, interrogé par un fan à l'occasion d'une convention, avait promis une « surprise » pour le numéro, confirmant ainsi les soupçons des lecteurs. Elle est arrivée dans les pages du numéro 10 de Daredevil, avec une « lettre » de La Chatte Noire au héros cornu : « Si tu "lis" ceci (le bruit court que tu es très habile avec tes doigts, et ce n'est pas moi qui dirai le contraire), tu sais que je suis partie. Les mains vides, je te le promets » confie la voleuse professionnelle. Amputé d'un sens, mais doué d'une dextérité exceptionnelle, le Daredevil...

 

Ce n'est certes pas la première fois que la vie sexuelle des super-héros est abordée dans les comics Marvel, mais le Comics Code Authority, instauré en 1954, interdisait toute forme de représentation sexuelle dans sa version originelle. Il a été peu à peu transgressée puis pratiquement ignorée par la majorité des éditeurs de comics. Mais il suffit d'ouvrir un vieux Strange des années 70 (parution qui subissait en plus la censure française) pour constater que tous les héros sont abstinents, particulièrement un Peter Parker sémillant et entouré de bombes atomiques diverses et variées (Mary-Jane Watson, Gwendoline Stacey ou, déjà, La Chatte Noire).

 

Pourtant, d'autres super-héros moins bien dotés s'en sortent aujourd'hui plutôt bien. Par exemple, prenons le cas d'Ant-Man, l'Homme-Fourmi : plutôt tout pourri comme "super-pouvoir", non ? Non !

 

Ant-Man, n°7: ils l'ont fait


Depuis l'abandon du Code, les lecteurs retrouvent de plus en plus souvent leurs héros dans de beaux draps, et nous ne parlons pas ici de super-vilains... Miss Hulk aurait un tableau de chasse plutôt impressionnant, avec les noms de Wolverine, Tony Stark ou encore Hercule. Le vert lui va si bien. 

 

Les ennemis aussi se dérident : en 2007, le cyborg transsexuel Ultron avait fait parler de lui, non pas en visitant une clinique à des fin génitales, mais en se transformant brusquement en femme pour mieux flouer les justiciers. Les fans avaient prié le dessinateur Brian Bendis de la faire selon leurs rêves les plus fous : « un cyborg géant, transsexuel, trop bonne et maléfique ». Les doux fantasmes du geek...

 

Reprenant le flambeau d'Archie, (voir notre actualitté), les X-Men vont assister à un mariage gay : celui de Northstar, qui va épouser son compagnon Kyle dans la nouvelle série Astonishing X-Men. Il va sans dire que tout le monde attend la nuit de noces avec impatience.