Dreamland T1, de Reno Lemaire, un manfra qui fait rêver

Clément Solym - 31.03.2009

Manga/BD/comics - Univers Manga - dreamland - manfra - reno


Dreamland tome 1 de Reno Lemaire est le premier manfra dont nous faisons une chronique. Alors la question se pose, sait-on faire de bons manga en France. La « génération Club Dorothé » arrive et manifeste l'envie de s'exprimer dans un format manga. Reno Lemaire, nous le disait en interview pendant le Salon du livre, il est avant tout un dessinateur et fait ce qui lui plaît. Ben ça tombe bien, parce qu'à nous aussi ça plaît et ça nous donne de beaux espoirs pour l'avenir du manfra.

L'histoire :

Terrence Meyer est un garçon sans histoire. Pas vraiment bon élève, un peu timide et secrètement amoureux de Lydia. Pourtant, une nuit va changer totalement changer sa vie. Cette nuit-là, il dort. Dans son sommeil, il fait un cauchemar dans lequel il est confronté à sa pire peur, le feu. D'abord dépassé, il va faire un effort de volonté et vaincre sa peur en souvenir de sa mère. Ce faisant, il devient un « voyageur », une personne qui a des habilités particulières et qui peut notamment se balader dans dreamland (le pays des rêves).

Ses activités nocturnes vont finir par avoir une certaine influence sur sa vie de tous les jours et sur son caractère. Lors de ses excursions dans Dreamland, Terrence va découvrir peu à peu ce monde onirique et les règles qui le régissent. Mais voilà, Terrence n'est pas un garçon docile, et il décide de ne pas se plier au fonctionnement de Dreamland. Ce qu'il veut par-dessus tout c'est protéger les rêves des gens, et cela risque de lui attirer des ennuis.

Un shonen à la française

Dreamland de Reno Lemaire n'a pas à rougir de la comparaison avec un titre japonais. Si Reno Lemaire ne se considère pas comme un mangaka, il en a pourtant toutes les qualités. Avec Dreamland, il nous offre un titre qui tient parfaitement la route tant au niveau du scénario que de la qualité des dessins, avec les valeurs traditionnelles du shonen subtilement distillées.

C'est une expérience étonnante que la lecture de Dreamland, on se trouve bien devant un ouvrage de type manga qui répond parfaitement à tous les codes du genre mais en plus de cela on ressent une certaine familiarité que l'on n'a pas vraiment dans un manga. On peut reconnaître les lieux, les situations, on ressent aussi une certaine influence de la BD franco-belge, surtout dans les dessins. En alchimiste averti Reno Lemaire a réussi une très belle symbiose des influences BD et manga qui l'ont nourri.

Dreamland, un titre à ne pas rater

Le scénario en lui-même est très bien construit. Dès les premières pages on est happés par l'univers de ce titre. On découvre petit à petit la vie de Terrence et l'univers onirique dans lequel il évolue tous les soirs. Les relations entre les personnages sont bien travaillées. Et puis que dire de la relation entre Lydia et Terrence et de cette histoire malheureuse de carnet. On devient très vite accros, c'est drôle, intelligent et très original. Quand arrivent les dernières pages, on a qu'une envie c'est d'ouvrir le prochain tome.

Au niveau des dessins, c'est aussi du bonheur. Les scènes de combats sont claires et dynamiques avec une bonne dose d'inventivité. Le charac-design est aussi une belle réussite de Dreamland, et on s'attache très vite aux personnages. Le mélange des influences de l'auteur donne vraiment un dessin d'un nouveau genre très bien réussi. Enfin les pages en couleur au début du tome sont vraiment belles.

Dreamland tome 1 de Reno Lermaire est un petit bijou. Le scénario est bien ficelé, original et intelligent, avec des relations entre les personnages déjà bien posées. Le tout est soutenu par un trait efficace et lui aussi d'une grande originalité. Si vous désirez lire un bon manfra, qui n'a vraiment rien à envier à un bon manga ou à une bonne BD, alors n'hésitez pas Dreamland est fait pour vous.

Dreamland tome 1 de Reno Lemaire est édité par Pika. 6 tomes sont déjà parus, ils se lisent dans le sens de lecture japonais. Le tome 1 compte 192 pages noir et blanc et 8 pages couleur pour 6,95 €. Le tome 7 sortira le 24 juin.





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.