Ecosse : BD et magazines de charme ne font plus bon ménage

Clément Solym - 13.01.2012

Manga/BD/comics - Comics - Ecosse - amendes - Comics


En Écosse, les magazines pour homme trop près des comics. Une affaire que le Parlement écossais prend très au sérieux, au point de prévoir des amendes pour les marchands de journaux mélangeant les genres.

 

En Écosse, les magazines pornos sont relégués en haut de l'étagère des marchands de journaux. C'est aussi le cas en France. Mais avec le phénomène des magazines pour hommes, les 'lads mags', plus soft, les frontières se sont un peu brouillées et ils prennent désormais une large place sur les étagères.

 

 

Cela a commencé dans les années 90 avec le magazine Loaded et peu à peu les titres se sont multipliés, FHM, GQ, Maxim,... Problème, ces magazines flirtent dangereusement avec des bandes dessinées. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde : plusieurs hommes politiques se sont emparés de « l'affaire ». Une amende attend même les marchands de journaux peu scrupuleux.

 

Le Parlement écossais s'appuie sur une étude qui démontre que ces magazines sont, chez la plupart des marchands de journaux, rangés sur les étagères à un mètre, un mètre et demi du sol. À la vue de tous et particulièrement des enfants.

 

Plusieurs hommes politiques réfléchiraient à une sorte de code obligatoire pour... cacher les magazines en question. Couvertures opaques, nouveau placement sur les étagères et surtout loin, très loin des comics.

 

Exception faite pour Viz Comics, certaines BD ( Sid The sexist, The nude Motorcycle girl) ont déjà pris place sur l'étagère du haut...