Enchères : Boule et Bill, Astérix, Gai-Luron à la fête, de Paris à Bruxelles

Clément Solym - 11.12.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - vente aux enchères - Uderzo - Gotlib


Les résultats se sont fait attendre, mais la maison Millon qui organisait une vente croisée simultanément à Paris et Bruxelles vient de dévoiler les résultats. Avec un million € d'oeuvres, selon les estimations, c'est un peu moins de 1,250 million € qui sont ressortis de cette vente. En tout, 80 % des 318 lots ont trouvé preneur. Et l'occasion de se féliciter, estime la maison. 

 

Parmi les succès de la vente, organisée en duplex dans les deux capitales, une rare planche de Roba extraite de l'album « Jeux de Bill » , estimée entre 25 000 et 30 000€, qui a atteint 40 483€, ou encore ce gag de Gai-Luron réalisé par Gotlib, estimé à 3 500€, qui a trouvé preneur à 5 158€.

 

 

 

 

La planche d'Uderzo, tirée de la Grande Traversée, estimée entre 70 000€ et 80 000€, celle-ci a été adjugée à 134 948€. La maison évoque aussi une encre de Chine réalisée par Franquin pour un gag de Gaston, estimée à 50 000 €, qui a atteint 73 608€ ou encore l'édition originale de l'album « On a marché sur la Lune », signée d'Hergé et des trois astronautes, qui a presque doublé son estimation pour trouver acquéreur à 12 268€.

L'ensemble des 8 œuvres de Jean Giraud a fait le bonheur des collectionneurs, et enregistre un résultat global de près de 140 000€ pour 6 planches extraites des aventures de Blueberry et 2 signées Moebius pour la série l'Incal.

L'illustration n'est certes pas en reste, comme le confirme cette œuvre de François Avril « Rainy day IV » réalisée récemment. Estimée à 1 500€, cette encre de chine a vu son estimation presque tripler au cours des enchères atteignant un résultat de 4 294€.

L'érotisme se distingue également dans cette vente à travers les hautes enchères atteintes par les auteurs Crépax et Milo Manara. La plus belle planche de l'album « Emmanuelle » de Crépax, estimée à 8 000€ enregistre le résultat de 12 881€. Quant au maitre italien, Milo Manara, les prix se sont notamment envolés pour la grande illustration extraite de « Stanze del desiderio » en atteignant le prix de 41 711€.