Exporter la bande dessinée : lancement officiel d'Europe Comics

Camille Cornu - 13.11.2015

Manga/BD/comics - Comics - Europe Comics - mediatoon licensing - exportation


L’agence Mediatoon Licensing vient de lancer la version bêta du site Europe Comics. Le projet vise à promouvoir la bande dessinée européenne à l’international. Dix premiers titres numériques en langue anglaise, issus des catalogues français et belges, viennent d’être mis en ligne pour le lancement du site. 

 

 

 

Parmi ces titres figurent : la série de vampires, Rapaces, créée par le célèbre duo Dufaux et Marini bien avant Twilight, le chef d’oeuvre d’Emmanuel Larcenet, Combat Ordinaire, en rupture de stock dans sa version anglaise après avoir été encensé par le Times lors de sa première sortie aux US ; le premier tome du thriller de Lapière, Renders et Reynès, Alter Ego ; ainsi qu’une fiction dur fond d’histoire européenne, Mort au Tsar, écrite par Fabien Nury et illustrée par Thierry Robin. Le premier tome des Aigles de Rome, de Marini, y est également téléchargeable gratuitement. 

 

Le catalogue d’Europe Comics s’enrichira de 15 à 20 titres par mois. La prochaine vague de publications est prévue le 25 novembre et comprendra la saga futuriste Keepers of Lost Time de Maric et Radovanovic (éditions serbes Darkwood), le thriller du cyberespace espagnol Bitcoin de Preukschat, Busque et Ares de Dibbuks ainsi que Jérémy, le classique flamand pour enfants de chez Ballon Media.

 

L’initiative regroupe douze autres éditeurs, dont Ballon média, Dupuis, Le Lombard et Dargaud, auxquels s’ajoute le producteur audiovisuel français Ellipsanime. Et on le voit, sur la première salve de parutions, les titres proviennent des catalogues des maisons d’édition belges et française Dargaud, Dupuis et Le Lombard – autrement dit, le groupe Média Participations.

 

Outre la distribution en ligne de bande dessinée européennes, le projet prévoit d’offrir une exposition internationale à leurs auteurs. Des tournées et événements seront organisés à travers l’Europe et les USA. Le site deviendra progressivement une source de contenus sur la bande dessinée, son histoire, son marché, ses acteurs, les événements à venir…

 

« Nous vendons de plus en plus à l’étranger, mais il est nécessaire de faire connaître la richesse et la variété des catalogues européens », nous précisait Sophie Castille, coordinatrice du projet, à l’occasion de la Foire de Francfort.