Game Over, estime le président socialiste Elio Di Rupo

Clément Solym - 07.09.2010

Manga/BD/comics - Univers BD - belgique - elio - rupo


La Belgique vit actuellement un sale quart d'heure, qui dure maintenant depuis quelque temps... Au centre de ces conflits, Elio Di Rupo, président du parti socialiste, face au Roi des Belges.

Pourtant, le bonhomme avait les épaules solides. Et il était surtout décidé à trouver un accord, prêt à formuler une nouvelle série de propositions. Il tenait jusqu'au dernier moment à se battre, mais définitivement, il a réclamé qu'on le décharge de sa mission. « C'est avec tristesse que j'ai constaté que deux partis n'ont pas pu accepter les dernières propositions », affirmait-il, alors que l'avenir institutionnel autant que financier du pays sont en jeu.

Certains voient se profiler un chaos politique, mais dans tous les cas Elio Di Rupo ne sera pas le premier ministre qu'il aurait pu devenir, afin de mener le pays vers un nouvel accord. Ce dernier concerne notamment le montant des subventions que le pouvoir exécutif fédéral peut verser à la région de Bruxelles, principalement francophone et déficitaire actuellement. « La N-VA regrette que les positions entre Flamands et francophones n’aient pas pu se rapprocher. Pourtant, un compromis était possible », assure le président du mouvement indépendantiste, Bart de Wever.

Mais si ce choc politique chez nos voisins est certes très intéressant, que les questions tournant autour de la francophonie ne peuvent que retenir notre attention... pourquoi l'évoquer ?

Parce qu'il se murmure qu'en voyant l'échec des négociations, Elio Di Rupo, aurait craché « Game Over ». C'est fini, on arrête, on laisse tomber. L'expression a été reprise, une fois et une autre, pour se propager globalement dans le monde politique belge. C'est même à la rédaction de La Dernière Heure qu'un SMS est parvenu pour l'annoncer, avec ces simples mots : « Game Over ».

Or cette expression, d'où est-ce que M. di Rupo la tenait ? À votre avis ? La photo ci-dessous est plutôt éloquente, non ? In BD veritas ?