Gaston Lagaffe, 57e anniversaire, célébré par Google

Clément Solym - 28.02.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Gaston Lagaffe - Franquin - hommage


C'st donc le 57e anniversaire du héros sans emploi de Franquin, Gaston Lagaffe, ce pendant drolatique et attachant d'une BD bien plus sombre et torturée, Idées noires - cela dit, ne choisissez pas, dévorez la saga Gaston ET Idées noires. Et une fois n'est pas coutume, Google a offert au personnage créé en 1957 dans Le journal de Spirou, une place de choix : sa page d'accueil, avec un Doodle paresseux , paisible, tranquille, endormi. Gaston, quoi.

 

 

 

 

Que dire de Gaston, qui n'aurait pas déjà été dit ? Inventeur de génie, jusque dans ses plus complexes tentatives pour ne pas travailler, ou ses recettes de cuisine, personnage désopilant, ani-conformiste sans même le revendiquer… Gaston c'est tout un symbole de la vie dans les bureaux de la rédaction du Journal de Spirou, où l'on retrouve des personnages plus ou moins fictifs, plus ou moins inspirés des véritables employés. Et l'éditeur, Dupuis, de demander : 

Présente-t-on Gaston Lagaffe ? Ce personnage rêveur et inventif, aux trouvailles aussi inattendues que catastrophiques, est l'un des plus fameux de toute la bande dessinée. Qu'il se mêle d'améliorer la vie de bureau, de s'occuper d'un chat ou d'une mouette, d'inventer des instruments de musique ou de perfectionner sa voiture, Gaston déclenche immanquablement explosions, incendies et désastres, pour la plus grande joie de lecteurs écroulés de rire.

 

L'évolution graphique même du personnage l'an rendu plus sympathique encore, passant d'un personnage grotesque à un bonhomme plus rond, plus tendre encore. Tout est là, dans cette première rencontre entre Gaston et Spirou : 

 

 

 

 

Depuis, on se dit que l'héritage de Franquin a été bien malmené, et que l'utilisation de ses créations laisse plus qu'à désirer. On renverra pour plus de détails à la lettre ouverte à Franquin, publiée dans nos colonnes en juin 2012, à la réception d'une sorte d'anthologie, Lagaffe en musique.  

Alors, voilà, mon cher André. Ces dernières années, t'as été sacrément bien rentabilisé. Et ça me rappelle une planche des Femmes en blanc, où un jeune garçon décide de vendre son corps à la science pour gagner trois francs six sous. Un accident de moto le tue sur le coup, et le chirurgien se frotter les mains : tout doit disparaître, et tout va disparaître. Organes, membres, peau, etc. Jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien, et que l'on envoie à la crémation. Mais que faire avec les quelques grammes de cendre restant ? Les jeter sur la route : il a neigé cette nuit, et c'est glissant. 

Et les cendres de commenter quelque chose du genre, 'exploité tout ma vie, d'accord, mais exploité à ce point, après ma mort…'

Cher André, j'espère qu'au paradis des auteurs BD, t'as trouvé de bons copains, et surtout que tu ne jettes jamais un oeil pour voir ce qui est fait de ton oeuvre. Une compil'... pour la fête de la musique ? Misère...

 

Ce qui ne doit empêcher personne de se plonger avec délectation dans les aventures de Gaston. Et de se dire que, parfois, oui, certains nous manquent terriblement…

 

La maison d'édition a d'ailleurs diffusé un message pour attirer l'attention sur le doodle, non sans fierté :

Ce vendredi 28 février, Google fête l'anniversaire de la naissance de Gaston Lagaffe, le célèbre personnage inventé par le non moins célèbre André Franquin.

C'est en effet le 28 février 1957 que Gaston fit sa toute première apparition dans les pages du Journal de Spirou.

Toute la journée, cet anti-héros rêveur et inventif apparait en home page du moteur de recherche France et Belgique, mais aussi Danemark, Norvège, Allemagne et Hollande.

Un bien bel hommage de la part du site web le plus consulté au monde!