Gotlib et les Monty Python au secours du Fluide

Clément Solym - 13.04.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - gotlieb - monty python - fluide glacial


Umour, Bandessinées et crise. Depuis quelques mois, la situation ne prête plus tant à rire à la rédac du Fluide. Déjà secoué par le départ de Thierry Tinlaut le magazine a remercié son successeur Christophe Goffette entré dans la maison en mai 2011. Les raisons invoquées : une gestion calamiteuse de l'édito grinçant et même pas publié d'Eric Deup avec la direction de Castermann.

 

Mi-mars, Léandri tournait ses inspirations du côté du pays de la BD, logique. A l'image du petit royaume sans gouvernement, le vétéran de la maison, chapeautait le bouclage en l'absence de rédacteur en chef.  Et lançait l'idée d'un comité de rédaction. A croire que les dinosaures de la bulle avaient traversé l'ère glaciaire à la bonne franquette. « C'est la première dans toute l'histoire du journal qu'il nous est donné l'occasion à tous de le prendre en main ». Ne pas aller chercher de solutions extérieures,  prendre la qualité là où elle est, et de l'aveu même de l'écrivain :  «  faire ce qu'on aurait dû faire depuis longtemps ».

 

 

 Captation d'une partie de la conférence sur le comité de rédaction.

 

Forcément, la joyeuse bande qui  dans se lance dans l'autogestion était attendue au tournant. A circonstance exceptionnelle, numéro d'exception. Pour son hors-série de printemps, la bande du Gai-Luron fait appel au Flying Circus des Python.

 

 

On vous en parlait déjà, le numéro est l'occasion de réaffirmer un lien spirituel délicieusement absurde, potache et plein d'esprit. Au menu de ce spécial Monty Python pas mal d'inédits dont  les preuves que le 7e membre de la clique n'était pas Polly Parrot mais bien un français, deux nouvelles de Terry Gilliam jamais parue en France, des extraits du journal de bord de John Cleese.

 

Crise ou sujet de choix oblige, ce nouveau cent-page marque le retour des grandes pointures. Coyote (Litteul Kevin) revient signer la couverture du canard et l'amiral Marcel Gotlieb, se fend d'un dessin et d'un texte. Toujours aussi espiègle, le fondateur du  seul magazine à lire en slip kangourou offre une petite vidéo pour ceux qui douteraient que le Fluide a encore de la salive et de jolis « peûtis petons ».