Grande vente aux enchères pour les Aventures de Tintin

Lauren Muyumba - 09.06.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - Tintin - Hergé - Artcurial


La maison de ventes aux enchères Artcurial, située au niveau du rond-point des Champs-Élysées, va mettre en vente samedi 8 juin 2013 plus de 500 lots liés à l'univers du héros à la houppette du scénariste belge George Prosper Remi, dit Hergé. C'est la quinzième vente que la maison parisienne organise en l'honneur du reporter Tintin. Mais il s'agirait peut-être de la dernière.

 

 

 Tim oder Tintin - aber wo in Göppingen?

dierk schaefer_CC BY 2.0

 

Selon une source AFP, l'expert de vente Éric Leroy a déclaré que « Le haut de gamme devient de plus en plus difficile à trouver ». Pourtant, le jeune aventurier espiègle et dégourdi, rencontre encore et toujours un succès fou. En juin 2012, une couverture gouachée de Tintin en Amérique vendue à 1,3 million d'euros à Artcurial, avait battu le record du monde.  « Il y a un très grand engouement pour Hergé, l'artiste le plus cher de la bande dessinée, dont on a l'habitude de dire qu'il est le Van Gogh de la BD ».

 

Les Aventures de Tintin sont apparues pour la première fois en 1929 dans le supplément pour enfant du journal belge Le Vingtième Siècle. Les oeuvres d'Hergé ont traversé pratiquement tout le XXe siècle, et poursuivent leur succès au XXIe.

 

Pour cette nouvelle vente aux enchères, l'une des plus hautes estimations est établie à 160 000 euros, pour une planche originale à l'encre de Chine (1942) issue de l'album L'Étoile mystérieuse. Dans l'ordre décroissant des meilleures offres : deux planches seront proposées à 140 000 euros, l'une réalisée à la mine de plomb en 1959 pour Tintin au Tibet, la seconde crayonnée en 1958 pour Coke en Stock; et une autre estimée à 50 000 euros pour les Bijoux de la Castafiore, dessinée en 1963.

 

La planche pour Tintin au Tibet est l'une des plus recherchées. Au dos, se trouve la version originale de la suite de l'histoire, ensuite modifiée pour la publication de l'album. La vente comporte également des objets, sculptures et figurines issus de l'univers du célèbre journaliste. Évidemment, scènes et phrases cultes, telles que l'exclamation de la Castafiore « Ciel ! Mes bijoux », jalonneront cette vente aux enchères à travers la multitude de dessins. 

 

 

Brussels: Stockel metro stop decorated with Hergé graphics

 

Diana_CC BY 2.0