Green Lantern accueille son 1er membre arabo-américain

Clément Solym - 24.08.2012

Manga/BD/comics - Comics - superhéros - arabe - green lantern


La vague gay-friendly de l'industrie des comics avait fait bouger les lignes. Dévoilement de personnages homos, mariage en bonne et due forme de North Star et Kyle, DC et Marvel ont démontré un regard, quoique tardif, en phase avec la société américaine. Aujourd'hui, un nouveau pas vient d'être franchi. Dans le cadre d'une mise à jour des effectifs des Green Lanterns, le scénariste Geoff Johns a révélé que le prochain élu de l'illustre escouade galactique serait arabe. Prénommé, Baz, ce personnage fera son apparition dans Green Lantern #0 pour endosser l'anneau dévolu au représentant terrien.

 

Cette annonce, Johns l'a faite alors qu'il sera sous peu l'un des auteurs mis à l'honneur du Green Brain Comics au musée national arabo-américain en septembre prochain. Si l'évènement fait figure de surprise, il faut rappeler que l'auteur a des origines libanaises et que son poste de responsable créatif chez DC lui laissait les coudées franches. Une décision forte de sens quand de nombreuses minorités ethniques étaient déjà intégrées à l'univers des comics US. Restait celle des populations perses et arabes encore ostracisées par les attentats du 11 septembre.

 

 Bilal alias Nightrunner dans Batman Annual #28

 

 

Pour l'heure, impossible de savoir si ce nouvel arrivant remplacera définitivement Hal Jordan de son statut de lanterne terrienne ou s'il s'agit d'un simple passage. Néanmoins, la variété des personnages du titre et les anciens titulaires de l'anneau, nombreux, laissent à penser que le jeune homme pourrait bien établir ses quartiers. Souvent pris de vitesse par Marvel sur la question des personnages gays, DC tient peut-être là l'occasion d'aller plus loin que ses essais précédents.

 

S'il n'est pas le premier héros à avoir des origines orientales, Baz deviendra le premier d'envergure. Avant lui, DC avait déjà tenté l'expérience en dotant Batman d'un nouveau Robin. Le justicier masqué avait été former un nouveau collègue jusqu'en France à Clichy-sous-Bois. Français d'origine algérienne, musulman, le jeune Bilal devenait Nightrunner pour faire respecter l'ordre et apporter un peu de paix sociale chez nous. Cette création étonnait par l'acuité des Américains à donner un personnage si familier vu de notre pays sans tomber dans les clichés coutumiers. Mais attirait les foudres de certains esprits conservateurs ne comprenant pas que Batman ne ramène de France un héros moins original. Mais on avouera que le franchouillard Super Dupont n'aurait pas fait mieux que lanterne rouge.

 

 

Via Detroit Free Press

 

En complément : relire l'annonce entourant le personnage de Bilal