Groom : des réseaux (sociaux) et des chatons, de l'addiction aux révolutions

Florent D. - 24.08.2016

Manga/BD/comics - Univers BD - Groom magazine Spirou - réseaux sociaux sociologie - actualité bande dessinée


La première édition de Groom, sortie début janvier, a été un succès suffisant pour donner envie de recommencer. Les éditions Dupuis annoncent donc la parution d’un second numéro, toujours avec la perspective de traiter l’actualité à travers la bande dessinée. 

 

 

 

Avec 25.000 exemplaires du premier volume vendus, annonce Dupuis, Groom semble avoir trouvé sa place. Damien Perez, rédacteur en chef, expliquait à ActuaLitté, lors du lancement : « La bande dessinée permet d’ouvrir des champs de réflexion auxquels les médias ne nous habituent pas : on doit aller vite et rendre la situation facile à comprendre. Pourtant, les auteurs parviennent à simplifier un sujet tout en lui donnant une véritable profondeur. »

 

Cette fois, le sujet est tout trouvé : les réseaux. « Média de communication ou d’information, arme de résistance, plates-formes publicitaires, ils sont aussi de nouveaux espaces où fleurissent commerce solidaire, criminalité 2.0, persécution et chatons trop choupis. Bref : le pire comme le meilleur ! »

 

Au menu de ce deuxième volet de Groom, 100 pages pour comprendre et mesurer les enjeux de ces outils de communication, avec comme guest-stars, les renseignements généraux, et des sujets aussi complexes que le vol d’identité, Periscope, l’outil de Twitter, et ainsi de suite. 

 

Disponible en kiosque à compter du 1er septembre et dans les librairies, dès le 23. 

 

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.