Hayao Miyazaki déteste les otakus qui gangrènent l'industrie de l'anime

Cécile Mazin - 18.12.2014

Manga/BD/comics - Univers Manga - Hayao Miyazaki - anime manga - otaku fans


Le grand, l'immense Hayao Miyazaki, n'a jamais caché sa colère contre les dessinateurs d'anime qui ne connaissent pas leur travail. « Si vous ne passez pas du temps à regarder les vrais gens, vous ne pouvez pas capturer certains aspects de la vie, parce que vous ne les avez jamais vus. » Le créateur du studio Ghibli peste une fois de plus contre les fans, les otakus, qui pervertissent l'industrie.

 


Le château ambulant

 

 

L'industrie de l'anime est vérolée par les otakus. Ces fans parfois un brin excessifs, Miyazaki ne les a jamais portés dans son cœur. Il avait déjà déploré que l'animation japonaise soit produite par des dessinateurs qui sont avant tout des fans, et pas des artistes. Une certaine industrialisation, qui fait perdre son âme à la création, en somme. 

 

Attitude de vieux grincheux mise à part, on appréciera à sa juste valeur que le fondateur d'un célèbre studio d'animation crache, à 73 ans, dans la soupe. Il reste cependant difficile de contre-argumenter quand on tient compte de la carrière du réalisateur. 

 

Ce qui est d'autant plus amusant, c'est que le terme otaku se traduit par « votre maison », et considérer que les otakus ont besoin de sortir de chez eux pour s'ouvrir un peu au monde donne une autre dimension aux propos de Miyazaki. 

 

Récemment, on lui a tout de même demandé s'il n'était pas, lui-même, un otaku. Et la riposte a été fulgurante : « Otaku ? Les gens que je déteste le plus sont ces otakus. Pour parler franchement, ils ont un niveau très bas, et parmi les fans d'armes à feu, les amateurs de pistolets sont les pires. Ils sont ceux qui ont les comportements les plus immatures. »

 

Et de poursuivre : « Je ne sais pas si je les qualifierais d'enfantins, mais je pense sérieusement que certains fans ont de la poudre à canon dans le cerveau. » Il garantit qu'il perd rapidement patience avec ces créateurs qui mettent des fusils et des armes à feu dans tous leurs dessins et anime.

 

Sauf que dans son dernier film, mais l'on pourrait très bien penser aussi à Porco Rosso, Miyazaki parle bien de batailles et de militaires, dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale... Tel est pris qui croyait prendre ? (via Alfalfalfa)

 

Prochainement, il devrait toutefois se lancer dans une nouvelle oeuvre, en dépit de sa retraite, avec une histoire de samouraïs. « Il s'agit d'une chose que je voulais faire depuis que je suis étudiant. C'est l'histoire de samouraïs du seizième siècle, vêtus d'armures, s'affrontant les uns contre les autres. Je n'ai jamais été satisfait de la manière dont cette ère a été décrite dans les fictions et les films, c'est pour cela que je voulais dessiner quelque chose qui montrerait à quoi devrait ressembler cette période selon moi. »