Hollande et Marianne en plein ébat : Le Monde corrige Plantu

Clément Solym - 07.05.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - François Hollande - Marianne - Plantu


Décidément, Plantu se fait planter un peu partout. Après avoir essuyé le refus de Bayard pour un recueil de dessins de presse, contenant un de ses dessins, c'est dans Le Monde que le dessinateur se fait de nouveau couper la plume sur le papier. En l'occurrence, il s'agissait d'un dessin représentant le président de la République, en plein ébat sexuel avec Marianne. Loin de « la République apaisée » ?

 

 

 

C'est dans la section Que dit Le Monde, qu'apparaissait ledit dessin. Cette section, placée tout en fin de lettre d'information, intègre automatiquement la caricature réalisée. Un dessin « choquant, ce que Plantu a reconnu », rapporte l'AFP. Raison pour laquelle le dessin a été retoqué par Plantu lui-même, à la demande de la rédaction du journal. 

 

En premier plan, le président en pagne, avec différents messages tatoués sur le corps - une référence à l'exposition qui se déroule actuellement au musée du Quai Branly. Deux consommateurs observe le personnage, et s'interrogent. Mais en arrière-plan, le dessin originel montrait le même François Hollande, prenant Marianne par les hanches. Mais finalement, le dessinateur gomme le visage du président, dans un acte de censure - et c'est finalement ce dessin que la version papier du journal publiera. 

 

On retrouve cependant trace du dessin sur les réseaux

 

 

Le gommage ne passe pas inaperçu, mais Plantu assure qu'il n'est pas question de polémiquer autour de son gribouillage. 

 

De l'autre côté, donc, il y avait ce livre, que les éditions Bayard devaient originellement faire paraître : 8000 exemplaires imprimés, qui ne trouveront jamais les tables des libraires, mais plutôt le goût du pilon. En cause, un dessin de Plantu, montrant le Pape Benoît XVI qui sodomisait un enfant. Ce dernier n'avait pas été remarqué par la maison d'édition, qui décidera, in extremis, de renoncer à la parution. Bayard, c'est ce groupe de presse que détient la congrégation des assomptionnistes, peu encline à goûter de pareilles plaisanteries.  

 

C'est chez Actes Sud que le livre refusé par Bayard paraîtra, et une belle lettre d'information a été hier diffusée aux rédactions. Il réunit les oeuvres d'une douzaine d'auteurs. « Comme le fantassin, ce soldat d'infanterie qui avance en première ligne sur le front de bataille, le dessinateur de presse se fraye un chemin à travers l'actualité avec comme seule arme son crayon », explique Plantu.

 

Les éditions Actes Sud ont décidé de s'associer à ce projet en faveur de la liberté d'expression pour soutenir des créateurs qui exercent leur métier parfois au péril de leur vie. Depuis plusieurs mois, un projet de partenariat est en cours entre Cartooning for Peace et Actes Sud, et Caricaturistes - Fantassins de la démocratie en sera donc la première publication.