Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La liste Valérond-Lourcelles : un mariage en rose et noir

Clément Solym - 07.10.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - BD numérique - internet - liste de mariage


Dire que l'on a piqué une crise de fou rire en découvrant la BD réalisée par Sébastien Vassant et Gilles Larher, La liste Valérond-Lourcelles, relève du tendre euphémisme. Cette initiative numérique du dessinateur et du scénariste qui ont déjà publié deux BD chez Futuropolis, L'Accablante apathie des dimanches à rosbifs, et La Voix des hommes qui se mirent, a été lancée voilà trois semaines. Un nouvel épisode par semaine, et en route pour un feuilleton, dans une comédie romantique qui grince...

 

 

La liste Valérond Lourcelles

 

 

Le pitch, donné par Gilles Larher, également libraire à Tom'librairie (Perros-Guirec), donne déjà le sourire : « Est-ce vraiment une bonne idée de sortir avec l'ex du futur de son ex ? » Et plus dans le détail, cela donne ceci : 

Amélien Fougeray cumule les malchances : après sa rupture avec la sublime Valérie Valérond – dont les raisons, même s'il s'en défend, sont exposées dans le roman graphique L'OISEAU QUI AVAIT PEUR DU CIEL -, ce jeune auteur de BD doit s'installer dans le même petit appartement que sa sœur et son neveu. Il garde espoir de retrouver Valérie d'une façon ou d'une autre, mais celle-ci a trouvé un nouveau partenaire, Jérémie Lourcelles, un grand mou, et ils ont décidé de se marier !

  

Évidemment, la rédaction a - presque - unanimement adhéré au projet. Alors que les deux créateurs planchent sur un gros projet à venir, ils souhaitaient se lancer dans quelque chose de plus léger, au travers du net. « J'avais déjà l'expérience des Autres gens, avec Thomas Cadène, et je connaissais le principe du rythme régulier. Avec Gilles, nous avons réfléchi à une mise en page propre à internet, mais également sur les modalités de la narration. »

 

 

La liste Valérond Lourcelles

 

 

Le principe, c'est une sorte de comédie sur la base de Harry rencontre Sally, avec option Le mariage de mon meilleur ami. Mais sur Internet, on ne noircit pas les pages de la même manière que pour une oeuvre papier. « Nous avons réfléchi aux problématiques nouvelles de ce support, assez neuf pour Gilles. Le rythme de la narration n'est pas le même que pour 56 pages papier. Moi-même, je voulais transposer ce principe de pages éclatées, de cases sans gaufrier. » Et cela donne une longue page de bulles et d'images, à la manière d'un rouleau de Kerouac. « Ce serait d'ailleurs une manière d'adapter le titre, si l'on devait se lancer dans une version papier, à la manière des rouleaux japonais. »

 

 

Du noir, du blanc, « cela aurait été triste, il manquait une couleur », ajoute Sébastien Vassant, qui se lance, comme une évidence, dans le... rose. « C'est un rose mariage, mais qui a quelque chose de secret, de sali, de cynique... et qui se marie bien, c'est le cas de le dire, avec le caractère d'Amélien. » Dessin et scénario impeccable, La liste Valérond-Lourcelles est un excellent moment de détente et de plaisir : lui, ronchon et désabusé, elle piquée au vif et toujours en colère... le couple des amis des mariés a de quoi faire rêver.

 

 

La liste Valérond Lourcelles

 

 

Dans les prochains épisodes, on trouvera des péripéties autour d'un dégât des eaux, d'une comédie musicale, version Jacques Demy (Les parapluies de Cherbourg), un festival BD... et d'autres encore. Quant à savoir si le mariage réussira... « On se laisse toute latitude de modifier encore, en fonction des retours que font les lecteurs. Aujourd'hui, nous en sommes à la moitié du scénario, mais nous avons une liberté totale de modifier, changer. » Voire, pourquoi pas, de réaliser des fins alternatives ?

 

Convaincu que cette expérience offre en même temps un terrain de jeu pour ses propres tests en matière de BD numérique, Sébastien Vassant reconnaît avoir envisagé la commercialisation numérique de ce titre. « Mais nous recherchions une liberté d'action plus grande et l'envie de proposer un oeuvre gratuitement était plus grande. »