Le manga cuisiné aux petits oignons

Cécile Mazin - 21.01.2013

Manga/BD/comics - Univers Manga - Salon du livre de paris - manga - exposition


Les amateurs de culture asiatique devraient être comblés : le Salon du livre de Paris, pour sa 33e édition, compte assurer une programmation d'envergure. Avec six mangakas invités, une exposition inédite de Garo, le Manga Square : espace de toutes les animations organisées autour du manga et du grand cosplay, autant d'événements qui seront à découvrir. Du manga ? Oui, mais de qualité. 

 

Musashi

dessin de Takehiko Inoué

nayafujii, (CC BY-NC 2.0)

 

 

Takehiko Inoué, l'auteur de Slam Dunk et Vagabond, ou Li Kunwu, le célèbre dessinateur d'Une Vie chinoise, ou encore Fuyumi Soryo et Motoaki Hara, les auteurs du manga historique Cesare, mais aussi des dessinatrices comme Hikaru Nakamura, considérée comme un petit génie, ou Junko Kawakami. Leurs biographies suivent : 

 

Takehiko Inoué (mangaka japonais)

Parmi les œuvres les plus représentatives de Takehito Inoué, on peut citer notamment Slum Dunk (plus de 100 millions d'exemplaires vendus au Japon), Real et Vagabond (séries en cours de publication). Lauréat de nombreuses récompenses comme le Prix d'encouragement aux nouveaux artistes de l'Agence pour les affaires culturelles et le Prix culturel Osamu Tezuka (Grand Prix), ses activités récentes s'étendent au-delà du cadre d'un auteur de manga et ont un grand retentissement, comme Takehiko Inoué. Tha Last Manga Exposition où un musée entier lui a été dédié, et la réalisation d'une peinture du paravent Shinran pour Higashi Hongan-ji, grand temple bouddhiste à Kyoto.

Hikaru Nakamura (mangaka japonaise)

Considérée comme un génie du manga, Nakamura Hikaru est née en 1984. Elle est publiée pour la première fois en 2001 chez Square-Enix. Elle y produira pendant deux ans une série régulière baptisée Nakamura Kôjô (l'usine Nakamura) alors qu'elle est toujours scolarisée au lycée ! Elle commence la publication de Arakawa Under The Bridge toujours chez Square-Enix en 2004, et connaît un succès fulgurant. En 2006, elle se lance en parallèle dans son œuvre la plus populaire à ce jour : Les vacances de Jésus et Bouddha aux éditions Kodansha.

Fuyumi Soryo (mangaka japonaise)

Née le 6 janvier 1959, Fuyumi Soryo est une artiste japonaise qui compte déjà près de 30 ans de carrière. Fille d'un maître de théâtre Nô, quoique dessinant beaucoup enfant, elle n'envisage pas de devenir mangaka. C'est pour financer ses études de mode qu'elle participe par hasard à un concours organisé par l'éditeur Shogakukan, pour lequel elle obtiendra les félicitations du jury. Avec ses œuvres Boyfriend et Mars, elle se taille une solide réputation d'auteur shôjo de qualité, puis migre vers le célèbre magazine seinen Morning, lassée par les schémas narratifs imposés par le genre. Elle y publiera dès 2004 Eternal Sabbath, en 8 tomes, avant de se lancer dans l'écriture de Cesare, récit historique centré sur l'une des énigmes de la Renaissance italienne, le célèbre César Borgia.

Motoaki Hara (mangaka japonais)

Né en 1967, Motoaki Hara est diplômé de l'Université de Tokyo en langues étrangères. Après l'obtention d'une bourse du gouvernement italien, il part étudier dans la prestigieuse Université Ca' Foscari de Venise, où il approfondit sa connaissance de la Renaissance sous la direction du célèbre professeur Giorgio Padoan. Désormais enseignant à l'Université des arts libéraux de Tokyo, ainsi qu'à l'Université d'Ochanomizu, ce spécialiste de la littérature et de l'histoire italiennes prépare une nouvelle traduction japonaise de La Divine Comédie de Dante qui paraîtra aux éditions Kodansha en 2013.

Li Kunwu (mangaka chinois)

Pendant cinq ans, Li Kun Wu a dessiné sa vie, une vie qui commence en 1955 pour se poursuivre sur le papier quelque cinquante-cinq ans et trois tomes plus tard. Avec Une vie chinoise, il transmet un témoignage unique et impressionnant sur l'histoire d'un homme, soldat-dessinateur de Mao, qui a traversé tout ou presque de l'histoire récente de la République populaire de Chine... Les pieds bandés, son dernier album, offre un regard acéré sur cette terrible pratique qui marqua dans leur chair des millions de femmes chinoises.

Junko Kawakami (mangaka japonaise)

Née en 1973 à Tokyo, Junko Kawakami raffole dès son plus jeune âge de mangas et de dessins animés. Elle commence tôt à dessiner et sera publiée pour la première fois comme auteure de mangas en 1995. Passionnée de voyages notamment en Asie entre 25 à 30 ans, elle s'installe définitivement en France à l'âge de 30 ans. Aujourd'hui, elle poursuit sans décalage horaire ses collaborations avec les magazines japonais dont les délais sont plus que drastiques !

 

Garo, la revue qui révolutionna le genre du manga, donnera lieu à une exposition, réalisée grâce à la collaboration de Zoom Japon. Elle permettra à tout amateur de culture manga ou japonaise de découvrir ce qui fut l'un des magazines les plus prestigieux de tous les temps à une époque charnière de l'histoire du Japon.

 

Apparu en 1964, ce mensuel iconoclaste dans la presse japonaise s'était donné pour mission de transmettre aux fans de Shirato Sanpei de quoi alimenter leur plaisir. Pour l'occasion, Zoom Japon offrira une grande rétrospective, durant une exposition de documents originaux encore inédits en France. « Tout au long d'un parcours chronologique, le visiteur pourra découvrir la plupart des numéros du mensuel replacés dans le contexte de l'époque et dans l'histoire du manga », assure le Salon.

 

Le Manga Square, l'espace spécifique dédié au manga depuis l'an dernier, regroupera une nouvelle fois tous les acteurs français de ce secteur de l'édition dont le public hexagonal est le second consommateur au monde ! Cet espace sera le centre névralgique de toutes les animations qui seront organisées autour du manga.