Les blogs, l'Eldorado des jeunes auteurs de BD

Clément Solym - 21.06.2010

Manga/BD/comics - Univers BD - auteurs - BD - blogs


Les blogs BD sont de plus en plus nombreux et représentent souvent pour leurs auteurs outre un espace pour s'exprimer et rencontrer des lecteurs, une chance supplémentaire d'être édité.

Le directeur du Lyon BD Festival, Mathieu Diez note même que « l'immense majorité des auteurs qui aspire à vivre de la bande dessinée a aujourd'hui un blog ». Au festival d'Angoulême un prix de la « révélation blog » est décerné tous les ans depuis 2008. Aujourd'hui les inscrits sont 390 alors qu'ils n'étaient que 180 à la création du prix. Il faut dire que le lauréat se voit offrir une publication.
 
Mais le festival d'Angoulême, n'est pas le seul a repérer les jeunes auteurs grâce à leurs blogs. Les éditeurs aussi y sont attentifs. Évidemment, un auteur qui tient un blog et a déjà su se créer un lectorat ne peut qu'être intéressant. Le responsable du numérique chez Delcourt, Yannick Lejeune explique à l'AFP que les blogs permettent une publication « à partir d'une matière très fournie, ce qui représente un risque éditorial moindre ».

Parmi les auteurs, blogguers connus on pourrait citer Pénélope Bagieu, Lisa Mandel, Martin Vidberg, Obion et Gally ou encore Gilles Roussel dit « Boulet ». Celui-ci affirme : « On travaille seul dans son bureau toute la journée, pour un album qu'on ne verra que plusieurs mois plus tard. Avec le blog, les retours sont immédiats et on touche un autre public que celui des amateurs de BD ».

Mais l'interaction avec les lecteurs et la possibilité de se faire repérer par un éditeur pourrait ne pas être le seul effet positif pour les auteurs. En effet, cela pourrait permettre aux auteurs de faire front ensemble face aux éditeurs sur des sujets tels que la rémunération.

Le responsable du numérique pour le syndicat Groupement des auteurs de BD, Olivier Jouvray relève : « On a parfois le sentiment d'être comme les producteurs de lait face à Carrefour, d'essayer de récupérer les fruits de notre travail » ajoutant  presque sur le ton de la provocation « qui peut nous garantir que, dans cinq ans, la BD ne sera pas entièrement numérique ? Qui nous garantit qu'on aura encore besoin d'intermédiaires ? »



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.