Les Cahiers de la BD : une campagne de financement participatif pour faire renaître la revue

Laurène Bertelle - 01.06.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - cahier de la bd - presse bande dessinée - campagne financement participatif


Plus de 25 après la disparition de la revue Les Cahiers de la BD, une campagne de financement participatif Kiss Kiss Bang Bang vient d'être lancée pour la faire renaître. La nouvelle formule, riche et complète, aura de quoi séduire les passionnés de bande dessinée. Et si passionné, vous l'êtes, vous pouvez aider à rassembler les 15 000 € nécessaires à ce beau projet. 


Couverture du premier numéro des Cahiers de la BD à paraître (page Kiss Kiss Bang Bang)

Les Cahiers de la bande dessinée était une revue spécialisée dans la bande dessinée, créée en 1969 par Jacques Glénat, fondateur des éditions Glénat, d'abord sous le nom Schtroumpf. Elle fut publiée jusqu'en 1990 avant d'être arrêtée. Mais aujourd'hui, la revue pourrait bel et bien revoir le jour.

Une campagne de financement participatif a en effet été lancée il y a deux jours afin de relancer Les Cahiers de la BD. À la tête de ce revival, Vincent Bernière, qui endosse le rôle de rédacteur en chef avec sa société Vagator Productions. Également fondateur de la revue Bang!, Vincent Bernière dirige notamment les hors-séries de Beaux Arts Magazine spécialisés dans la bande dessinée.
 

« Ce qui fait la spécificité des Cahiers de la BD, c'est sa totale indépendance, explique l'équipe sur le site de la campagne Kiss Kiss Bang Bang. Nous achetons à Glénat le droit d'utiliser la marque Les Cahiers de la BD, et nos fonds dépendent exclusivement de l'investissement de la société éditrice, Vagator Productions, de nos partenaires L'Atelier Marge Design (agence de communication, ndlr), de la vente des numéros et de la publicité. » 

 

C'est donc une dizaine de rédacteurs qui s'est mis à la tâche pour imaginer ce qui sera le premier numéro de la nouvelle formule des Cahiers de la BD, dont la sortie est prévue pour septembre 2017. Celle-ci sera constituée de 8 cahiers spécifiques : les cahiers chronique et critique parlent d'eux-mêmes, tandis que le cahier thématique présentera un sujet donné - « Pourquoi les héros ne meurent-ils jamais ? » pour le numéro de septembre - et que le cahier iconique rassemblera diverses interviews. Les cahiers techniques et esthétiques proposeront quant à eux des analyses de bandes dessinées sous des angles différents, le cahier muséographique informera sur les expositions importantes, et enfin le cahier historique reviendra sur le patrimoine et l'histoire de la bande dessinée. 

Pour que cette toute nouvelle revue voie effectivement le jour, que sa fabrication, impression, diffusion et vente soient assurées, l'équipe demande un budget minimal de 15 000 € (bien que le coût réel pour un numéro avoisine davantage les 40 000 €, expliquent-ils), à récolter jusqu'à mi-juillet.

Et la campagne semble plutôt très bien partie, puisqu'en trois jours, plus de 12 000 € ont déjà été rassemblés par une centaine de contributeurs, soit 80 % du budget total. Il faut dire que les offres sont alléchantes pour les passionnés : pour seulement 40 €, vous obtenez un abonnement d'un an à la revue. Si vous êtes prêt à mettre davantage, des dessins originaux d'illustrateurs sont disponibles pour les dons de plus de 150 €. La contrepartie la plus élevée, soit 4 500 € pour un abonnement de 2 ans, une série de 12 cartes postales, et un dessin original de Enki Bilal, a notamment déjà été achetée. 

Si la cagnotte dépasse le minimum de 15 000 €, ce qui sera vraisemblablement le cas, l'équipe des Cahiers de la BD prévoit d'augmenter le nombre de pages de 144 à 164, et de prévoir la publication de hors-séries.