Les charges contre la dessinatrice et journaliste, Susie Cagle, abandonnées

Clément Solym - 10.12.2011

Manga/BD/comics - Comics - charges - Susie Cagle - abandonnées


Les charges contre la journaliste et dessinatrice de comics, Susie Cagle, ont été abandonnées. On se souviendra qu'elle avait été arrêtée pendant la manifestation Occupy Oakland où elle avait été envoyée par le journal Spot.us pour réaliser un reportage.

Bien qu'elle ait présenté son badge-presse, elle a été embarquée avec les autres manifestant et a passé 14 heures en prison. Elle a finalement été relâchée, mais devait comparaître pour répondre de l'accusation « présente à un raid ».


Finalement, La Society of Professional Journalists (SPJ) est intervenue en sa faveur et a fait annuler les charges retenues contre elle. Plus précisément, ce sont les co-présidents (Geoffrey King et Rebecca Bowe) du comité de liberté de l'information de la SPJ qui ont envoyé une lettre (reproduite sur Scribd) directement au maire et au chef de la police.

 

2011-11-21 SPJ OPD Susie Cagle  


Dans cette lettre, ils condamnent l'arrestation de Susie Cagle et affirment que « cet incident fait naître un précédent alarmant » ajoutant « la police doit prendre des mesures pour corriger cette situation et prévenir de cas similaires dans le futur ».

De son côté, Susie Cagle a exprimé sur Twitter sa frustration d'avoir tout fait pendant un mois pour faire tomber ses charges et de n'y être arrivée que parce que la SPJ s'en est mêlée.

 

Elle a aussi indiqué que le procureur a refusé de répondre à ses questions quand elle s'est présentée comme ayant été arrêtée, mais qu'il lui a répondu avec plaisir quand elle s'est présentée comme journaliste.