Lucky Luke, Bill, Gaston Lagaffe et un schtroumpf à la télévision

Clément Solym - 24.11.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Franquin - peyo - Roba


Entre 1969 et 1975, une émission diffusée sur les chaînes de l'ORTF régalait les spectateurs. Tac au Tac fut conçue par Jean Frapat. Elle réunissait des dessinateurs, pour des jeux de créations dessinées. Un principe qui fera recette avec le temps, et que de nombreuses manifestations dédiées à la BD reprendront à leur compte. Le principe découlait de quelque chose entre les cadavres exquis et les contraintes quasi oulipiennes. 

 

 

 

« C'est un jeu, sans paroles, sans animateur, sans présentateur pourrait-on dire, enfin je suis là moi même, mais, si peu, si peu. C'est un jeu par contre avec des joueurs. Ces joueurs sont des dessinateurs humoristes. Et ils vont s'affronter ce soir devant vous et se renvoyer la balle devant vous dans deux épreuves totalement improvisées », expliqua Jean Frapat, à l'occasion de sa première émission. 

 

Et pour cause : si l'on assiste à la réalisation des dessins, les paroles sont particulièrement rares – à l'exception de quelques commentaires qui fusent, ou d'éclats de rire. 

 

Et parmi les auteurs qui se sont prêtés au jeu, on retrouve des noms comme Claire Brétecher, Gotlib, ou encore, comme dans l'émission ici retrouvée, Franquin, Roba, Morris et Peyo. Certains devaient d'ailleurs s'y trouver bien, puisque Franquin est revenu à plusieurs reprises, de même que Gotlib.  

Quatre dessinateurs belges, André FRANQUIN, MORRIS, PEYO et Jean ROBA vont chacun dessiner à leur tour le personnage qu'ils ont créé en trois exemplaires. Puis chacun des trois autres dessinateurs va devoir compléter ce dessin en tendant un piège au personnage en question (Lucky Luke, Bill de "Boule et Bill", Gaston Lagaffe puis un schtroumpf ). Enfin pour terminer le jeu le créateur vient au secours de son personnage en le sortant de ce mauvais pas.

 

Quatre noms immenses de la BD franco-belge, qui vont se donner le mot... à découvrir.