Marvel célèbre une nouvelle fois les noces des comics et du hip hop

Antoine Oury - 17.10.2016

Manga/BD/comics - Comics - Marvel pochettes hip hop - album covers hip hop Marvel - comics hip hop


Cela commence à devenir une habitude, et la réception semble toujours plus enthousiaste : en juillet 2015, l'éditeur Marvel confiait à des dessinateurs la tâche de revisiter les pochettes des plus célèbres albums de rap en version comics, pour le plus grand bonheur des collectionneurs. Une nouvelle série vient d'être dévoilée.

 

Black Panther : World Of Wakanda #1 par Alitha E. Martinez and Rachelle Rosenberg, inspirée par l'album Compton de Dr. Dre

 

 

Profitant de l'influence réciproque entre les deux modes d'expression, Marvel utilise les références au hip hop comme une technique marketing particulièrement rodées : d'abord, les collectionneurs sont aux abois pour mettre la main sur ces couvertures en édition limitée, mais les artistes cités sont eux-mêmes susceptibles de relayer les parutions auprès de leurs fans, multipliant ainsi les partages des couvertures, et donc la popularité des séries.

 

Preuve de l'efficacité de ce type de cross-over — le mélange de deux univers distincts à la base, fréquent dans les comics — Marvel inaugure déjà la troisième vague de couvertures hip hop. L'idée n'est pas toute neuve, puisque des passionnés s'amusaient déjà à reproduire les pochettes de leurs albums préférés en remplaçant les MCs par des super-héros sur le web, mais Marvel s'en donne à cœur joie.

 

L'influence d'Axel Alonso, éditeur en chef chez Marvel, se fait sentir dans ce projet au long cours : il n'a jamais caché son attachement à l'univers hip hop, notamment au moment du lancement d'une campagne mise au point avec le groupe Run the Jewels. En retour, de nombreux rappeurs déclarent régulièrement leur flamme aux comics, dans leurs paroles ou par des actes, comme Eminem, qui possède une des plus importantes collections de comics au monde.

 

 

 

via Billboard