Master of Kung Fu, le comics perdu de Marvel

Antoine Oury - 12.02.2015

Manga/BD/comics - Comics - Master of Kung-Fu Marvel - Shang Chi Sax Rohmer - droit d'auteur copyright


Au début des années 1970, tout auréolés du succès de leur version de Dr. Strange, Steve Englehart et Jim Starlin forment à eux deux le fer de lance de Marvel. Grands fans de la série Kung Fu avec David Carradine, diffusée sur ABC, ils ne tarderont pas à créer leur propre personnage de moine Shaolin dans Master of Kung Fu. Ce comics en avance sur son temps n'est plus disponible, en raison de problèmes de droits.

 

 

Des scans des premiers épisodes de Master of Kung Fu circulent largement sur le web

 

 

La série avec David Carradine étant produite par Warner Bros, maison-mère de DC Comics, il était absolument exclu d'en produire une adaptation en bande dessinée. Pas de problème pour les deux créateurs, qui proposent au rédacteur en chef de la Maison des Idées Shang-Chi, Master of Kung Fu. « Docteur Strange incarnait la philosophie mystique occidentale, et je considérais vraiment Shang-Chi comme une opportunité d'aborder l'orientale, avec une série plus orientée action que Dr. Strange », se souvient Englehart dans Marvel Comics : The Untold Story de Sean Howe.

 

Afin de donner aux lecteurs quelques jalons familiers, le responsable éditorial Roy Thomas avait pris soin d'acheter les droits du personnage de Fu Manchu, génie du mal créé par le romancier britannique Sax Rohmer. Histoire d'épaissir un peu la personnalité de Shang-Chi, on s'accorde sur le fait que Manchu sera son père, que le fils cherchera donc à arrêter.

 

Selon la volonté de Englehart et Starlin, le titre laisse énormément de place à la philosophie orientale, adaptée en mode comics. Néanmoins, Stan Lee intervient rapidement, en apprenant notamment que les films de kung fu sont particulièrement prisés du public : il faudra désormais mettre l'accent sur les combats. Englehart et Starlin ne seront finalement restés que quelques mois aux côtés du justicier asiatique.

 

Jim Starlin, dessinateur, n'avait d'ailleurs guère envie de poursuivre l'aventure : l'apparence imposée par l'éditeur pour Fu Manchu lui paraissait carrément raciste, avec des prédominances jaunes très marquées. À la lecture des romans de Sax Rohmer, Starlin n'avait d'ailleurs pas caché son dégoût devant un racisme latent vis-à-vis des Asiatiques : le 'Péril Jaune' était dans tous les esprits.

 

Malgré ces contraintes, les auteurs réussiront à marquer les esprits, notamment avec cet aspect philosophique plutôt original, ou des angles de vue inhabituels. Comble du comble, la plupart des premières aventures de Shang-Chi sont désormais indisponibles, en papier ou en numérique, suite à des droits non renouvelés sur les personnages empruntés à Sax Rohmer...

 

Shang-Chi fera toutefois son retour pour Secret Wars, le grand événement-reboot de Marvel prévu pour mai prochain.