Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Municipales 2014 : Astérix victime d'une violation de droit d'auteur

Nicolas Gary - 26.08.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - Astérix et Obélix - front national


Le 24 août, une page Facebook intitulée Peuple de France, Réveille-toi, a publié un dessin pour le moins intrigant. On y retrouve de droit et de gauche, un Obélix portant un menhir avec la flamme tricolore du FN, et au centre, les différents personnages de la bande dessinée d'Uderzo et Goscinny. Le message y est par ailleurs on ne peut plus explicite...

 

 

 

 

Je partage, tu partages, nous partageons... mais avec une notion très étrange de la propriété intellectuelle. C'est qu'utiliser les personnages qui désormais appartiennent à Hachette Livre, depuis le rachat des éditions Albert René pour assurer la promotion des candidats frontistes, à l'occasion des municipales 2014... voilà qui est pour le moins indélicat.

 

Surtout qu'avec un peu de mémoire, on se souviendra d'un fâcheux épisode, relativement similaire : l'UMP belge avait cru bon de s'emparer, en mai 2012, des personnages d'Astérix et de la célèbre carte. Si, si, celle qui d'ordinaire montre que toute la Gaule est romaine, sauf un petit bastion qui résiste à l'envahisseur. Sauf que là, l'envahisseur était socialiste et le bastion de résistance UMP.

 

Pour remonter plus loin dans le passé, en 1998, le RPR avait déjà pris sur lui d'utiliser Astérix et ses amis, pour inviter au rassemblement. Une image de bagarre entre Gaulois avait alors été présentée, avant d'être rapidement modifiée, par quelque chose dans le même esprit, mais n'utilisant plus les personnages Goscinny et Uderzo. 

 

Ce dernier avait d'ailleurs assuré qu'ils avaient « toujours refusé de prêter leurs personnages à un quelconque parti politique, qu'il soit de gauche ou de droite », et ce, parce qu'ils « s'adressaient à des enfants ». Selon nos informations, une demande a déjà été envoyée à Facebook pour que le dessin soit supprimé. 

 

Contacté par ActuaLitté, le FN se défend de toute relation avec cette page, considérant que la personne qui en est à l'origine « n'est peut-être pas même membre du Front ». Le responsable de la communication numérique souligne que les seules pages officielles utilisant le réseau social sont celles que l'on retrouve sur le site officiel du FN, « et aucunement des pages satellites, qu'elles diffusent des messages favorables ou non à notre parti ».

 

Toutefois, on nous assure que les services numériques tenteront de contacter celui ou celle qui est à l'initiative de cette page, pour demander qu'elle n'associe pas le FN à Astérix, et « que le droit d'auteur soit respecté ». 

  

Si l'exercice ressemble clairement à une récupération des personnages des éditions Albert René, peu de chances que la maison accepte qu'on tourne ses personnages en faveur de tel ou tel camp politique. En outre, même pour un particulier, nous entrons ici dans un cas de violation de la propriété intellectuelle classique : aucune autorisation ne peut être faite, sans l'accord des ayants droit, des personnages détenus par Hachette Livre. 

 

Qui plus est, la diffusion publique sur une page ouvertement accessible à tous expose son auteur à d'autant plus de risques de sanctions.